Navigation rapide

Accueil > Petits Lecteurs > Lire au cycle 3 > La Kangouroute de Marie Nimier

Album

La Kangouroute de Marie Nimier

2007

Publié chez Gallimard jeunesse, collection "Giboulées".

Propositions didactique de Lavaina Teuira et Christelle Grassi, professeurs des écoles stagiares (PE2) à l’IUFM du Pacifique.

  • Compréhension du début de l’histoire :

    → la kangouroute s’est toujours occupée de sa famille et elle décide de prendre des vacances. Au cours de son voyage, elle rencontre des poissons qui se trouvent dans une flaque d’eau du désert et ils lui demandent de l’aide.

  • Production d’écrit.

    L’enseignant distribue une fiche d’activités avec la suite lacunaire de l’histoire (voir ci-dessous).

    → Les élèves devront imaginer une partie de l’histoire :

    Après la rencontre avec les poissons, la kangouroute continue son voyage. Le pneu de son vélo crève et elle va à l’arrêt d’autobus. Et là, tout le monde se moque d’elle. Pourquoi ?

    Ensuite, il faut que les élèves tiennent compte de la cohérence de l’histoire avec le dénouement.

    Tâche des élèves : Compléter l’histoire

    Fiche élèves

    Classe : CM1
    NOM :………………….....
    Prénom :…………………..

    Imagine et complète la partie manquante de l’histoire.

    QUELQUES JOURS PLUS TARD, Josette roula sur un cactus et fut obligée d’abandonner son vélo. Elle continua a pied jusqu’au prochain village. Alors qu’elle attendait l’autobus, une foule s’attroupa devant elle.
    Pourquoi les gens la regardaient-ils avec ces yeux ronds ?
    La prenaient-ils pour un dromadaire ? Se moquaient-ils de son chapeau ? Elle allait s’emporter, qu’ils aillent au diable ces imbéciles, lorsqu’un mouvement attira son attention.







    JOSETTE ETAIT FURIEUSE, hors d’elle, excédée !
    On ne rentre pas ainsi chez les gens, criait-elle, je vais appeler les gendarmes, moi, l’armée, le procureur de la République, on n’est plus chez soi, non mais des fois !
    Les spectateurs de plus en plus nombreux éclatèrent de rire- ils croyaient que la kangouroute faisait sem¬blant d’être en colère, que tout cela c’était du théâtre.
    Josette ne comprenait pas du tout ce qui lui arrivait. Elle enleva son chapeau pour se gratter le front, signe de grande perplexité chez les marsupiaux. Croyant qu’elle faisait la manche, les spectateurs se mirent à lui lancer des pièces. Comme le bus n’arrivait toujours pas, on réclama un bis des poissons qui joyeusement s’exécutèrent.
    Simple, double, triple saut périlleux : on n’avait jamais rien vu d’aussi gracieux.

    * * *

    Voici la partie réelle du texte manquant. Compare avec ce que tu as produis et évalue-toi.

    Elle baissa la tête et quelle ne fut pas sa surprise de découvrir, dans sa poche, les trois poissons qui dansaient devant le hublot, comme s’ils passaient à la télé ! Ils avaient sûrement profité d’un moment d’inattention, pendant qu’elle transférait l’eau, pour bondir dans sa poche et s’y réfugier.

    Tu as trouvé ce travail : difficile / facile

    Pour quelles raisons ?

    Combien de phrases as-tu écrites ?

    Avais-tu pensé aux trois poissons ?

    Si non, qu’avais-tu imaginé ? Ton choix te semble-t-il cohérent ?

    Débat à l’oral :

    Imaginer la réaction de la kangouroute : l’enseignant décide que la moitié de la classe pense que la kangouroute est heureuse de revoir les poissons, et l’autre moitié qu’elle est furieuse ! Chaque groupe recherche les arguments et imagine la tirade de la kangouroute.

    Lecture de l’oeuvre intégrale :

    L’enseignant lit l’album à la classe. Le livre peut ensuite circuler parmi les élèves.