Accueil > Collège & lycée > Le Français en Seconde > Lecture cursive > XIXème siècle > Madame Bovary de Flaubert

Madame Bovary de Flaubert

Trois questionnaires de lecture

2006

Questionnaire n° 1 :

1) Que savez-vous du premier mariage de Charles Bovary ?
2) Comment Charles a-t-il rencontré Emma ?
3) Que reproche Emma à son mari ? Est-ce justifié ?
4) En quoi le bal à la Vaubyessard chez le marquis d’Andervilliers joue-t-il un rôle important pour Emma ?
5) Pourquoi Emma a-t-elle renvoyé sa première femme de chambre ? Qui sera la seconde ? Comment Emma se comporte-t-elle avec cette dernière ?
6) De quel mal souffre Emma Bovary ?
7) Sur quel événement s’achève la première partie du roman ?

Questionnaire n° 2 :

1) A partir de vos souvenirs de lecture et des extraits suivants, analysez la fonction du chapitre 1 de la deuxième partie de Madame Bovary.

Yonville-l’Abbaye (ainsi nommé à cause d’une ancienne abbaye de Capucins dont les ruines n’existent même plus) est un bourg à huit lieues de Rouen, entre la route d’Abbeville et celle de Beauvais, au fond d’une vallée qu’arrose la Rieule, petite rivière qui se jette dans l’Andelle, après avoir fait tourner trois moulin vers son embouchures, et où il y a quelques truites, que les garçons, le dimanche, s’amusent à pêcher à la ligne. (p. 99)

Mais ce qui attire le plus les yeux, c’est, en face, la pharmacie de M. Homais ! (p. 102)

- L’attendre ? et M. Binet donc ! A six heures battant vous allez le voir entrer, car son pareil n’existe pas sur la terre pour l’exactitude. Il lui faut toujours sa place dans la petite salle ! On le tuerait plutôt que de le faire dîner ailleurs ! et dégouté qu’il est ! et si difficile pour le cidre ! ce n’est pas comme M. Léon ; lui, il arrive quelque fois à sept heures, sept heures et demie même ; il ne regarde seulement pas à ce qu’il mange. Quel bon jeune homme ! Jamais un mot plus haut que l’autre. (p. 105)

2) Que savez-vous de M. Homais (profession, traits de caractère, fonction de ce personnage dans le roman, etc.) ?

3) Commentez ces paroles d’Emma Bovary : « Je déteste les héros communs et les sentiments tempérés, comme il y en a dans la nature. » (p. 115)

4) Pourquoi le pharmacien a-t-il eu quelques ennuis avec le palais de justice de Rouen ?

5) Comment Emma choisit-elle le prénom de sa fille, et quel est-il ? Quel genre de relation entretient-elle avec son enfant ? Qui s’occupe d’elle ?

6) Quel rôle joue Léon dans la deuxième partie du roman ? Quel trait de caractère a t-il en commun avec Madame Bovary ? Comparez la place qui est accordée à ce personnage dans la deuxième et dans la troisième (et dernière) parties du roman.

7) Comment Emma perçoit-elle sa relation avec Rodolphe ? Pourquoi ce dernier cesse t-il d’aimer la jeune femme ?

Questionnaire n° 3 :

1) Au premier chapitre de la troisième partie, Flaubert écrit :

« Puis, en la revoyant après trois années d’absence, sa passion se réveilla. Il
fallait, pensa-t-il, se résoudre enfin à la vouloir posséder. D’ailleurs, sa timidité s’était usée au contact des compagnies folâtres, et il revenait en province, méprisant tout ce qui ne foulait pas d’un pied verni l’asphalte du boulevard. Auprès d’une Parisienne en dentelles, dans le salon de quelque docteur illustre, personnage à décorations et à voiture, le pauvre clerc, sans doute, eût tremblé comme un enfant ; mais ici, à Rouen, sur le port, devant la femme de ce petit médecin, il se sentait à l’aise, sûr d’avance qu’il éblouirait. » (p. 282)

Analysez la fonction de ces phrases dans le roman de Flaubert.

2) « Emma, le soir, écrivit au clerc une interminable lettre où elle se dégageait du rendez-vous : tout maintenant était fini, et ils ne devaient plus, pour leur bonheur, se rencontrer. » (p. 289)

Rédigez cette lettre écrite par Emma.

3) Quel est le point de vue adopté dans l’extrait suivant ? _ Justifiez votre réponse.

« Et sur le port, au milieu des camions et des barriques, et dans les rues, au coin des bornes, les bourgeois ouvraient de grands yeux ébahis devant cette chose si extraordinaire en province, une voiture à stores tendus, et qui apparaissait ainsi continuellement, plus close qu’un tombeau et ballottée comme un navire. » (p. 296)

4) Quel produit Emma utilise-t-elle pour se donner la mort ? Quel autre épisode du roman lui a permis de le trouver ? Pourquoi Madame Bovary se suicide-t-elle ? Quelle est votre interprétation de la fin du roman ?

5) Comment Emma apprend-elle la mort de son beau-père ? Que pouvez-vous dire de cette annonce ?

6) Analyser l’extrait suivant :

« Madame Bovary mère pensait à son mari. Les pires jours d’autrefois lui réapparaissaient enviables. Tout s’effaçait sous le regret instinctif d’une si longue habitude ; et, de temps à autre, tandis qu’elle poussait son aiguille, une grosse larme descendait le long de son nez et s’y tenait un moment suspendue. Emma pensait qu’il y avait quarante-huit heures à peine, ils étaient ensemble, loin du monde, tout en ivresse, et n’ayant pas assez d’yeux pour se contempler. Elle tâchait de ressaisir les plus imperceptibles détails de cette journée disparue. » (p. 304)

7) En quoi les phrases suivantes relèvent-elles du style indirect libre ?

« Dès qu’ils furent seuls, M. Lheureux se mit, en termes assez nets, à féliciter Emma sur la succession, puis à causer de choses indifférentes,des espaliers, de la récolte et de sa santé à lui, qui allait toujours couci-couci, entre le zist et le zest. En effet, il se donnait un mal de cinq cents diables, bien qu’il ne fît pas, malgré les propos du monde, de quoi avoir seulement du beurre sur son pain. (p. 305)

8) Quel prétexte Madame Bovary trouve-t-elle pour aller retrouver son amant une fois par semaine à Rouen ? Quelle attitude a-t-elle face au mensonge ?

9) Quelles sont les conséquences de la visites d’Homais à Léon ?

10) Expliquez pourquoi Emma a des problèmes d’argent. Quelle est, dans le roman, la fonction de tous ces problèmes ?