Navigation rapide

Accueil > Collège & lycée > Le français en Première > L’Humanisme > Montaigne > Montaigne et la diversité

Montaigne et la diversité

décembre 2002

Montaigne et la diversité.

Questions de préparation : quel rôle jouent les exemples ? Que prouvent-ils ? De quelle nature sont-ils ?
C’est le point de départ de cet essai : « La conséquence que nous voulons tirer de la ressemblance (…) qui ne fust dissemblable ». D’où une certaine méfiance à l’égard de l’expérience.

  • diversité des choses ;
  • diversité de son être, qui fait que sans cesse il s’échappe à lui-même ;
  • diversité au sein même de l’écriture ; on peut étudier par exemple l’usage que Montaigne fait des exemples dans ce chapitre : présenter des figures exemplaires, montrer un modèle de parfaite sagesse mais qui appartient au passé (pédagogie humaniste qui consiste à montrer des figures exemplaires, sauf chez Montaigne qui affirme p. 1073-1074 : « La vie de Caesar n’a poinct plus d’exemple que la nostre pour nous ; et emperière, et populaire, c’est toujours une vie que tous accidents humains regardent. ») , illustrer un propos. On fera remarquer aux élèves que les exemples se juxtaposent mais qu’ils peuvent en même temps s’opposer.
  • Un récit anecdotique : Montaigne raconte un nombre prodigieux d’anecdotes, tant sur lui-même que sur des gens de sa connaissance, des médecins, des écrivains et des philosophes de l’Antiquité = saisir les différents aspects de la vie : la vie est diversité et l’écriture des Essais la reflète. Montaigne observe la diversité du monde et la sienne propre. Montaigne se pose parfois en spectateur du monde : « Quand je vois Caesar et Alexandre, etc. » p. 1108.