Accueil > Actualités du livre > Marjane Satrapi > PERSEPOLIS > Persepolis : les lettres persanes de Marjane Satrapi

Persepolis : les lettres persanes de Marjane Satrapi

vendredi 4 avril 2003

Persepolis, c’est le récit d’un destin hors du commun en bande dessinée. C’est la vie d’une jeune fille qui très tôt s’est montrée défavorable au régime islamiste qui s’est imposé dans son pays.
Chaque volume de Persepolis, - il y en a trois pour l’instant - comporte des "chapitres" (ils ne reçoivent pas cette dénomination mais un titre). Le premier, "Foulard" donne le ton : dès la première vignette, nous savons que le ton sera celui de l’autobiographie : "ça, c’est moi quand j’avais dix ans. C’était en 1980.". Le dessin qui l’accompagne représente une petite fille, voilée, au visage triste.

La deuxième vignette montre quatre autres enfants de sa classe, tristes et voilées elles aussi. La suivante montre des adultes en révolte. Ces trois premières vignettes sont représentatives de l’esprit de Persepolis : c’est un voyage en Iran, avec pour guide une jeune fille qui donne les clés d’interprétation du monde qui l’entoure et qu’elle nous fait visiter.

C’est aussi une visite au pays des souvenirs, avec tout ce qu’ils peuvent avoir de touchant et d’émouvant. Et de drôle, aussi. Ainsi, Marjane nous apprend qu’enfant elle avait pour livre préférée une BD intitulée Le matérialisme dialectique : "dans mon livre on voyait Marx et Descartes". Autant dire que ce souvenir est l’occasion d’une page savoureuse !

Persepolis, c’est le récit en images d’une jeune femme dont l’intelligence et la sensibilité débordent à chaque page. Tous les registres y sont convoqués : de l’épique au tragique en passant par le comique et le pathétique. Il est impossible de lire un volume sans lire les trois tant ils sont remarquables.