Navigation rapide

Accueil > Petits Lecteurs > Lire au cycle 2 > A moitié de Bernard FRIOT - Illustrations : Anne HERBAUTS

Album

A moitié de Bernard FRIOT - Illustrations : Anne HERBAUTS

2007

Publié aux éditions La Martinière Jeunesse.

Etude proposée par Arnaud BRION.

Synopsis :

Avant de se coucher, Monsieur Léon range ses chaussures et ne retrouve pas son soulier gauche. Le lendemain, il se réveille avec un pied en moins. Le soir suivant, c’est sa chemise qui n’a plus qu’une manche et voilà qu’en se réveillant notre héros constate qu’il n’a plus qu’un bras. En quelques jours monsieur Léon n’est plus qu’une moitié d’homme. Comble de la bizarrerie, il retrouve les parties de son corps sur un enfant qui n’avait qu’une moitié de visage et ne faisait que des moitiés de rêves. Finalement l’enfant pourra terminer son rêve et monsieur Léon se réveillera en un seul morceau.

Bernard FRIOT livre ici une histoire originale qui emmène le jeune enfant dans un monde curieux où l’on vit à moitié. Le texte est court et possède une dimension poétique très marquée. Le thème abordé est celui de l’identité.
Les illustrations sont très stylisées, parfois à peine suggestives. Anne Herbauts donne une interprétation très plastique et personnelle. Elle n’enferme pas le texte dans une interprétation unique mais, au contraire, donne des pistes pour de nombreuses interprétations différentes. La présence ajoutée du chat donne au lecteur une entrée supplémentaire. Ce chat, est-ce un témoin, un regard, un narrateur, une histoire dans l’histoire, un adjuvant … ? Quoi qu’il en soit, il invite sans arrêt à regarder l’histoire sous un angle différent.

Pistes pédagogiques.

La séquence d’apprentissage suivante a été proposée à des élèves de CE1 en tout début d’année.

Séance 1

Objectifs : Tester la compréhension de l’histoire, tester la maîtrise du langage d’évocation, aborder le concept de résumé.

Compétences visées : Savoir écouter la lecture d’un album, être capable de reformuler une histoire entendu, dicter des phrases, recopier des phrases sans erreurs.

Activité 1 : Découverte et lecture de l’album.

Présentation de l’objet livre. Temps d’observation. Questionnement sur le paratexte (Comment sait-on qu’ « A moitié » est le titre de l’album ?, Deux noms sur la couverture : un auteur et… ?). Les illustrations peuvent apparaître déroutantes, aussi une première lecture intégrale est réalisée sans montrer ces dernières.
Questionnement pour guider les élèves (repérer le personnage principal, ce qui lui arrive…). Faire reformuler l’histoire

Activité 2 : Nouvelle lecture avec présentation simultanée des illustrations. La présence du chat interpelle les élèves. Ils n’avaient pas relevé ce personnage lors de la première écoute… Faire émettre des hypothèses sur le rôle du chat.

Activité 3 : Demander aux élèves de raconter l’histoire en dictée à l’adulte, en ne conservant que ce qui leur semble important. Après validation collective, les élèves copient le résumé dans le cahier du jour (après un premier jet corrigé dans le cahier de brouillon)

Séance 2 :

Objectifs : Mettre les élèves en situation de production d’écrits, évaluer les compétences de production d’écrit de chaque élève.

Compétences visées : Savoir produire un écrit qui répond à une consigne.

Activité 1 : Faire reformuler l’histoire à partir des illustrations. Rappeler la présence du chat. Questionner les élèves sur ce que peut bien se dire un chat qui voit son maître perdre ses bras et ses jambes.

Activité 2 : Faire raconter, à l’écrit, l’histoire à travers les yeux du chat. Demander aux élèves le vocabulaire dont ils vont avoir besoin. Ecriture du vocabulaire au tableau. Premier jet au brouillon. 3 relectures (lettres correctement formées ?, respect de la consigne ?, phrases commençant par une majuscule et finissant par un point ?)

Séance 3 :

L’objectif de cette séance est de créer une culture des écrits littéraires. Pour cela on présente aux élèves d’autres formes littéraires du même auteur. Les propositions suivantes sont adaptées à des élèves de CE1.
Romans : « C’est quoi ton prénom ? », « La lampe », « La princesse élastique »
Conte : « Danger : enfants sages ! Trois contes à dévorer »
Poésie : « A mots croisés ».

Prolongements en arts plastiques.

On pourrait imaginer de proposer aux élèves de réfléchir à ce qui fait notre identité. Chaque élève est photographié individuellement. Les photographies sont découpées en 6 parties (tête, bras, jambes et corps). L’élève ne conserve que sa tête. Toutes les autres parties sont mutualisées. L’élève reconstitue son portrait en piochant au hasard des parties du corps de ses camarades.
Une fois le portrait reconstitué, l’élève arrive à se reconnaître même avec des membres et des vêtements qui ne sont pas les siens : qu’est-ce qui fait ce que nous sommes ?

Quelques exemples de productions d’écrits d’élèves de CE1 (septembre 2007)

  • La consigne était de raconter l’histoire à travers les yeux du chat :

    "Mais il lui manque un bras et un pied. Oh la la, plus de caresses et plus de croquettes ! Et il lui manque un oeil. Quand est-ce qu’il retrouvera les parties de son corps ?"

    "C’est pas possible, il lui manque un bras, un pied, un oeil et la moitié de se tête. Ce soir je vais faire tomber ses lunettes. Il perdra son nez."

    "Ca alors mais c’est bizarre mon maître a perdu son pied, sa main, son oreille et son oeil. Mais en fait c’est moi le chat qui vole les parties de son corps. Mais c’est nul parce qu’il ne me donne plus mes croquettes."

    Quatrième de couverture.

    Avant de se coucher, Monsieur Léon range ses souliers dans le placard. Mais ce soir, comme c’est bizarre, il ne trouve que le soulier droit. Où est passé son soulier gauche ? Il cherche, il cherche, ne trouve rien. Tant pis, il va au lit. Le lendemain matin, il est bien embêté : il n’a plus qu’un pied…

  • Messages