Accueil > Licence de Lettres > ANCIEN FRANÇAIS

ANCIEN FRANÇAIS

Par puterie et par anjen
Si ai tel duel que moi n’en chaut
Se tu me fais prendre un mal saut.
Sire, merci a celle foiz !
Je t’ai voir dit : si ne m’en croiz,
Einz croiz parole fole et vaine,
Ma bone foi me fera saine.

BÉROUL , Le Roman de Tristan (1170-1190).