Accueil > Concours > Comment préparer le CAPES de Lettres modernes ? > Comment réussir la dissertation au CAPES de Lettres Modernes (...)

Comment réussir la dissertation au CAPES de Lettres Modernes ?

vendredi 3 mai 2013

Pour rédiger cet article je me suis appuyée sur les Rapports de Jury, de la session 2009 à 2013, disponibles sur http://www.education.gouv.fr/cid4927/sujets-des-epreuves-d-admissibilite-et-rapports-des-jurys.html

Pour réussir le CAPES de lettres modernes, que faut-il ?

- de la confiance en soi

Il faut prendre son temps pour analyser convenablement le sujet. Ne pas aller trop vite. Il faut donc commencer par analyser ce qui est dit, replacer le sujet dans son contexte, et en dégager les idées principales.
Il n’est pas nécessaire de connaître l’oeuvre de laquelle est tirée la citation, il suffit de se poser les bonnes questions. Seulement la citation nécessite la mise en relation avec d’autres ouevres, d’autres citations, de façon pertinente :
"la bibliothèque d’un candidat doit être extensible, ouverte, constante, faites de livres lus, à lire ou à relire". (Rapport de Jury 2010)
Une préparation en béton au concours est donc nécessaire pour réussir à synthétiser ses idées, et les citations apprises.

- de la méthode

Elle fait partie de la préparation préalable, le candidat doit connaître sur le bout des doigts la méthodologie de la dissertation pour ne pas perdre de temps en doutes et hésitations. De plus le jury considère comme obligatoire la maîtrise de la méthodologie et pénalise les travaux mal construits.
La méthodologie de la composition nécessite de :
> comprendre le sujet et savoir l’analyser
> problématiser, argumenter et composer
> maîtriser les règles rhétoriques de la "composition"
> illustrer son propos par des exemples judicieux
> s’exprimer clairement et correctement
"Tout étudiant faisant preuve de méthode, de bon sens mais surtout d’un rapport aux livres, personnel, universitaire, critique, constant et vital, ne peut que réussir cette épreuve".
(tiré du Rapport de jury 2010 présenté par Mathilde Cortey-Lemaire)
Le plan doit globalement ressembler au plan idéal : 3-3-3. Mais le responsable du Rapport de Jury 2009, Frédéric Nau fait 3 grandes parties, 3 sous-parties, et chaque 3ème sous-partie ne propose que 2 idées.

- de l’élégance

Le jury aime à lire une copie bien rédigée, avec style. "Le jury apprécie l’humour" (Rapport de Jury 2010). Une touche d’humour est la bienvenue si elle est bien amenée.
Soigner (évidemment) son orthographe sa syntaxe et sa grammaire, il s’agit du CAPES de français tout de même.
Le jury attend de la réflexion, du savoir et de la culture, et la correction de l’expression et de la présentation.

Remarques complémentaires
- le niveau de langue n’a pas besoin de frôler les sommets de la locution, il suffit de s’exprimer dans un français clair et précis, adapté au contexte d’expression.
- les correcteurs ont toujours énormément de culture générale, je me demande si à 21 ans les candidats peuvent en avoir autant que leurs aînés. J’espère qu’ils prennent en compte que leur niveau de culture ne peut pas être le même que celui des candidats.
- Dans les corrections proposées, le responsable se permet des notes de bas de page, il est impossible que le candidat puisse en faire sur une feuille papier. Les parenthèses seront donc de mise !
- La taille des citations proposées par le Jury me semble un peu extravagante, elles me semblent très longues. Ne serait-il pas plus judicieux de garder seulement l’essentiel de la citation pour plus de clarté et de légèreté ?
- Les Rapports de Jury construisent leur composition de manières différentes. les introductions sont de tailles variables, le développement ne saute pas de lignes à des endroits précis, on trouve des alinéas soit à chaque changement d’idée, soit à chaque changement de citation d’auteur, soit à chaque changement de sous-parties…
Alors quelle méthodologie appliquer ?
Pour la méthode de mise en page, je conseillerai de sauter une ligne entre chaque grande partie, et de faire des alinéas à chaque sous-partie.