Accueil > Concours > Professorat des écoles > PE1 > Exercice de didactique sur l’oral en maternelle

Exercice de didactique sur l’oral en maternelle

2006

Questions :

1/ Vous expliquerez les missions de l’école maternelle en matière d’enseignement de la langue orale.

2/ Expliquez la continuité autour de l’oral dans le passage de la maternelle au primaire.

Texte 1 :

L’enfant construit ses capacités langagières et s’approprie la langue grâce aux interactions avec les adultes et, à un moindre degré, avec ses pairs. L’école doit offrir à chaque enfant une aide à la construction de ses capacités langagières et lui permettre d’expérimenter le fonctionnement, les rituels, et les règles de la communication avec autrui. L’enfant apprendra qu’une bonne communication nécessite de connaître et de savoir utiliser la langue pour comprendre, transmettre et échanger des significations et du sens. Il acceptera alors d’apprendre les règles communes de cette langue, le choix des mots et leur organisation en énoncés cohérents. Il saura anticiper la compréhension du message qu’il produit, et le reformuler si nécessaire, en fonction de l’auditoire, du contenu qu’il veut transmettre, et de son intention de communication.

Source : site internet TFL (lien en bas de cette page).

Texte 2 : Ateliers de communication orale

Une des conditions essentielles de l’acquisition du langage oral réside dans les modalités de l’interaction entre l’enfant et l’adulte ou entre l’enfant et ses pairs. C’est par et dans l’échange socialisé, grâce à une expérience verbale riche et diversifiée, partagée avec autrui, que l’enfant va pouvoir s’approprier le fonctionnement du langage. La mise en fonctionnement du langage à travers son acquisition provient d’un apport culturel qui suppose une interaction sociale. C’est par un dialogue signifiant avec l’adulte, en particulier, que l’enfant prend progressivement conscience de ce qu’il est en mesure d’utiliser pour faire fonctionner le langage tant au plan de la production que de la compréhension. Les ateliers de communication orale sont donc des moments privilégiés ou l’échange de la parole est non seulement un acte d’interaction et d’intégration mais aussi un enjeu d’apprentissage et de maîtrise du langage. Ils doivent donc être l’objet d’une attention toute particulière, l’écoute de chaque enfant doit y être la règle et les activités proposées doivent explorer les possibles du langage et ses fonctionnalités. Ce sont des séquences organisées en une progression rigoureuse et variée.

Source : site internet TFL (lien en bas de cette page).

Texte 3 :

L’élève doit être capable de décrire un objet ou une image pour le faire deviner à un tiers et de rapporter un événement vécu de manière à être compris par un tiers qui n’en a pas connaissance.

Les questions à se poser face à une difficulté sont les suivantes :

• L’enfant est-il mobilisé uniquement par un ou plusieurs détails (caractéristiques) ?

• A-t-il du mal à mobiliser le lexique adéquat ? ( mots imprécis ou passe-partout).

• L’élève a-t-il de l’événement une vision partielle ou trop anecdotique ?

• Son récit est-il complet mais désordonné ?

• A-t-il à sa disposition les mots pour « dire » son récit ?
• Utilise-t-il à bon escient les mots d’articulation du point de vue temporel et logique ? (ensuite, et puis, après, parce que, alors…).

• prendre connaissance des propositions d’activités pédagogiques extraites des Documents d’évaluation et aide aux apprentissages en GS de maternelle et en cours préparatoire.

Lire au CP - Ministère de la Jeunesse, de l’Education Nationale et de la Recherche (2003)

Les textes 1 et 2 sont tirés du site : Télé Formation Lecture