Navigation rapide

Accueil > Petits Lecteurs > Lire au cycle 3 > Georges et les secrets de l’univers de Lucy et Stephen Hawking

UN ROMAN PASSIONNANT À LIRE ABSOLUMENT !

Georges et les secrets de l’univers de Lucy et Stephen Hawking

2007

Publié aux éditions Pocket Jeunesse en 2007.

George a des parents écolos qui refusent toute modernité : le soir on dîne à la bougie et l’on déguste des muffins aux brocolis bio !
Elève de collège, le garçon se sent différents des autres : il n’a pas la télévision, pas de jeu vidéo, ni d’ordinateur. Sa seule distraction à la maison, c’est Fred, son cochon.
Mais un beau jour, son ami Fred quitte sa cabane pour se rendre dans la mystérieuse maison voisine. Georges n’a pas le droit de s’y rendre. Des choses étranges s’y seraient passées. Comme il doit bien récupérer son encombrant ami, il s’y rend, bravant les interdits parentaux, et découvre Annie, la fille d’Eric, un savant passionné par l’univers. C’est chez eux que George fait la connaissance de Cosmos, un ordinateur qui a l’extraordinaire pouvoir d’ouvrir une fenêtre sur l’espace pour que l’on puisse y pénétrer. Grâce à Cosmos, Georges va découvrir la formation des étoiles, Saturne et ses lunes, les comètes, les astéroïdes et autres merveilles de l’espace.
Seule ombre au tableau, le redoutable Tiburce Rex, savant maléfique, et Ringo et sa bande de mauvais garçons….

Etude du chapitre 4 proposée par Marine GUERIN et Anne-Sophie DAVONNEAU :

  • La fabuleuse rencontre entre Georges et Cosmos

    Lorsque Georges rencontre ses voisins, il découvre aussi des personnalités étonnantes, et surtout celle de Cosmos, l’ordinateur le plus puissant du monde. Le lecteur, qui rencontre la fabuleuse machine en même temps que lui, éprouve les mêmes sensations : étonnement, fascination et curiosité.

    Cosmos occupe la première place dans ce chapitre. Ainsi, il reproche à Eric de ne pas avoir été présenté à Georges, et il se vexe ! La machine est personnifiée tout au long du roman : elle est intelligente et sensible, mais surtout ironique à l’égard des humains.

  • Questionnaire de lecture à destination des élèves

    Question 1 :
    Pourquoi cet ordinateur n’est-il pas comme les autres ?

    Question 2 :
    Qu’est ce qu’un serment ? Pourquoi Georges doit-il en prononcer un et quel est-il ?

    Question 3 :
    A ton avis, pourquoi Cosmos dit-il qu’il est "l’ordinateur le plus puissant du monde" ?

    Question 4 :
    Pourquoi Eric a-t-il donné le nom de Cosmos à l’ordinateur ?

    Question 5 :
    Trouve un titre au chapitre.

  • Activités complémentaires :

    Il sera proposé aux élèves une activité autour du serment : la structure ( emploi de la première personne du singulier, utilisation du futur...) et le vocabulaire utilisé (des verbes comme « jurer, promettre, devoir »). On pourra initier un débat sur l’utilisation de la science (ce qui est bon ou non pour la planète).

    Pour entrer dans cette activité, les élèves devront découvrir par une charade le mot « serment » :
    Mon premier est un animal à cornes ramifiés de la famille des cervidés.
    Pour trouver mon second, tu dois dire ce que Pinocchio fait quand son nez s’allonge.
    Mon tout est une promesse que l’on doit tenir.

    Par la suite, on pourra demander aux élèves par groupe de créer un serment de classe qui devra être approuvé par tous.

    Étude du chapitre n°5 réalisée par Maud Poupard et Marie Poncelet :

    Dans ce chapitre, le récit de la naissance d’une étoile est particulièrement vivant et entraînant. Ainsi, lorsque les auteurs décrivent la création par Cosmos de la fenêtre sur l’univers, on a l’impression d’y être... Cette impression est soutenue aussi par les illustrations et les ajouts documentaires qui permettent au lecteur de mieux se représenter la scène qui est en train de se dérouler sous leurs yeux ... et ceux de Georges !

    La force de la narration passe aussi par les dialogues entre Georges, Éric et Cosmos : l’utilisation du discours direct donne au lecteur l’impression d’assister à la conversation. Cette impression de réel est d’ailleurs renforcée par les connaissances scientifiques qui nous sont expliquées avec des mots simples, parlants et accessibles.

    Tout au long du roman, les enfants pourront s’identifier à Georges, jeune collégien, se pose des questions que des enfants et les adultes se posnet de tout temps sur notre univers, telles que « pourquoi il y a autant d’étoiles ? » ou « qu’est-ce qu’une étoile ? », « Comment les étoiles sont-elles apparues dans l’univers ? » questions auxquelles les lecteurs trouveront des réponses dans le roman, grâce à Cosmos qui invite le lecteur à l’exploration de l’espace via une « fenêtre » virtuelle ouverte sur l’univers.

    Approches didactiques :

    Après lecture du chapitre, on peut proposer aux élèves de cycle 3 (CM) ou de collège un questionnaire de compréhension, mélangeant questions précises et globales sur le texte :

  • Que fait Cosmos au début du chapitre ?
  • Pourquoi ne peut-on pas compter les étoiles ?
  • D’après ce qu’expliquent Éric et Cosmos dans ce chapitre, explique à ton tour en 4 à 5 lignes comment naissent les étoiles (3 étapes).
  • Combien de temps vit une étoile ?
  • Pourquoi Georges a-t-il le teint vert à la fin du chapitre ?

    A la suite de ce travail, des activités de groupe peuvent être proposées aux élèves :

    - On peut faire créer des mots croisés aux élèves : ils doivent choisir 4 mots de l’histoire, en chercher une définition dans le texte et/ou le dictionnaire, et réaliser un mots croisés par groupe (par exemple avec le logicile libre "hot potatoes")). Les jeux sont ensuite échangés entre les groupes pour tester la qualité du travail, comme cela se fait au cours d’un défi lecture.

    - On peut également faire créer des charades et /ou des devinettes. L’enseignant pourra donner des exemples :

  • devinettes : Je suis l’étoile de notre système solaire. Qui suis-je ? Réponse : le Soleil

    Je suis composé de gaz refroidi et métamorphosé en glaçon. Qui suis-je ? Réponse : une comète

  • charades :

    Mon premier se dit « and » en anglais.
    Mon deuxième recouvre la maison.
    Mon troisième est un article défini.
    Mon tout met des millions d’années à naître.
    Réponse : une étoile (et-toit-le)

    Mon premier tu le fais quand tu fais tes lacets.
    Mon deuxième est une partie de l’arbre.
    Mon tout est une partie de l’atome.
    Réponse : un neutron ( noeud-tronc)

    Étude du chapitre 12 réalisée par Fanny MINET, Marie-Pierre LANDIER et Caroline LEGOGUELIN.

    Ce chapitre raconte l’aventure de deux enfants, Georges et Annie, qui partent découvrir l’univers. La découverte de l’univers est un rêve universel, extraordinaire, et notre jeune héros les découvre avec passion, guidée par la fille d’Eric, qui en connaît déjà un rayon ! Mais toutes ces merveilles de l’espace ne les empêchent pas de rester avant tout des enfants, et même au beau milieu d’une comète ils se chamaillent : « Menteur, tu ne regardais pas tu avais trop peur » ou encore « na na na na nère ».

    - La pertinence des ajouts documentaires :

    Les ajouts documentaires apportent de nombreuses informations et laissent le choix au lecteur de les lire ou non. Ainsi un lecteur plus confirmé pourra approfondir ses connaissances grâce à ces documents. Le schéma des pages 106-107 est particulièrement bien vu car il donne au néophyte une représentation claire de notre système solaire, tout en montrant le lieu dans lequel Georges et sont mais se promènent.

    La découverte de Saturne est particulièrement impressionnante : une vue générale, dans un premier temps, puis Georges, toujours sur la comète, s’en approche de plus en plus pour constater que "ses anneaux n’étaient pas fait de rubans mais de glace, de roches et de pierre. Si les unes avaient la taille d’un grain de poussière, d’autres mesuraient plus de quatre mètres de long." On le voit avec cet extrait, les comparaisons sont bien choisies et permettent au lecteur de se représenter la scène. Ce dernier, tout comme le héros, rapporte de son voyage dans le livre des images fortes. Cela fait précisément toute la qualité de ce roman, qui renoue avec les grandes traditions des romans de Jules Vernes, avec la vérité et le savoir scientifique du grand Stephen Hawking en plus.

    - Questionnaire de lecture :

    1. Dans ce chapitre, quelle planète Georges découvre-t-il ?
    2. Sur quoi se déplacent Annie et Georges dans l’espace ?
    3. A quoi ressemblent les anneaux de Saturne d’après Georges au début de l’histoire ? De quoi sont-ils en réalité constitués ?
    4. En t’aidant du dictionnaire, cherche la définition des mots suivants : lune, comète et étoile.
    5. Quelles sont les planètes du système solaire ? Donne-les dans l’ordre en partant du Soleil.

    - Activités en groupe dans une classe de cycle 3 :

    En parallèle à l’étude de cette oeuvre, un travail sur le système solaire sera mené en sciences. Il pourra aboutir à la réalisation d’un poster représentant le Soleil et les huit planètes.

    En production d’écrit, chaque groupe aura pour but de travailler sur une planète et de créer une fiche d’identité pour chacune. Pour cela des recherches documentaires seront menées. Cette fiche comprendra les éléments suivants :
    les caractéristiques générales de la planète : place dans le système solaire, distance au Soleil, taille, ...
    la période de révolution,
    une information particulière,
    une photographie.
    Ces fiches d’identité seront intégrées au poster qui sera affiché dans la classe.

    Dans une autre séance, un jeu de « huit familles » sera fabriqué. Chaque groupe aura en charge une planète et devra créer une carte pour chaque élément de la fiche d’identité. Pour cela les groupes ont une planète différente de celle sur laquelle ils avaient travaillé. Ils doivent puiser les informations sur le poster.

    Enfin, une séance sur l’élaboration de charades peut se dérouler de la façon suivante :
    l’enseignant aura sélectionné au préalable des mots : par exemple, astronomie, Saturne, Jupiter, Mercure, étoile, planète, ... Les élèves tireront au sort deux mots sur lesquels ils devront inventer une charade. Par exemple :
    Le Soleil est mon premier,
    Mon deuxième est une boisson incolore,
    Mon troisième est « non » en anglais,
    Mon quatrième est le coeur du pain,
    Mon tout est l’étude du système solaire.

    (Astre - eau - no - mie)

    Etude du chapitre 14 par Émilie Christmann et Cyrille Can

    Ce chapitre, au fil des péripéties de Georges, mêle habilement récit d’aventures, de science-fiction, suspense et faits scientifiques. Le style est vif. Les dialogues, peu nombreux dans cet extrait, sont courts, exclamatifs, percutants et soutenus par des descriptions très imagées. Par exemple, voici de quelle manière les auteurs procèdent pour évoquer la planète Terre : « T comme Terre ! Le petit point bleu devant lui était la planète Terre ! ».

    Tout ceci est narré sur un rythme soutenu, Georges vit ses aventures tambour battant et l’on s’identifie rapidement à lui. La lecture est prenante et l’on bout d’impatience de tourner la page pour connaître la suite de ses ( de nos) aventures.

    Les auteurs ne font pas de concessions sur le plan scientifique et même si les notions sont vulgarisées, elles demeurent parfaitement restituées grâce à un vocabulaire précis. Par exemple dans le texte on retrouve les termes suivants : comètes, pluie d’astéroïdes, tempête céleste, ceinture d’astéroïdes, gaz, termes que les auteurs reformulent avec des mots plus simples à l’intérieur même du roman afin d’en faciliter la lecture : « La comète traversait la pluie d’astéroïdes à une vitesse prodigieuse. Un autre gros rocher s’écrasa devant eux et lança de petits projectiles sur leurs combinaisons et leurs casques. ». L’encart scientifique, définissant la ceinture d’astéroïdes, vient satisfaire la curiosité du lecteur.

    Petit questionnaire de lecture

    1) Sur quoi Georges est-il coincé ?
    2) Quels problèmes Georges rencontre-t-il ?

  • Éric est coincé dans la pluie d’astéroïdes
  • la liaison micro avec Annie et Cosmos est coupée
  • son casque est cassé donc il n’a plus d’oxygène
  • ses poumons sont perforés
  • il traverse une pluie d’astéroïdes
    3) Pourquoi Georges ne peut-il plus communiquer avec Annie ?
    4) De quelle couleur voit-il la planète Terre ?
    5) Qui vient sauver Georges et Annie ?

    Activités à mettre en place au cycle 3

    Nous proposons, au fur et à mesure de la lecture des chapitres, de faire évoluer deux jeux créés en début de lecture.

    - Le jeu de sept familles :

    A la lecture de chaque chapitre, les élèves sont invités à choisir une famille. Par exemple, pour le chapitre 14, ils peuvent proposer de créer la famille « astéroïdes ». On pourra utilement compléter ce travail par une recherche documentaire permettant de trouver des noms d’astéroïdes. Le nom peut également être le fruit de l’imagination des élèves.

    Exemples d’autres familles possibles : les planètes, les constellations, les trous noirs, satellites naturels, etc.

    - Le jeu de Georges (basé sur le modèle du jeu de l’oie)

    Le but du jeu est d’atteindre la planète Terre (case d’arrivée). Le jeu doit suivre le parcours de Georges dans le roman et ses péripéties. En conséquence, la première case du jeu sera la maison de Georges et les cases obstacles seront les astéroïdes, la bande de vauriens, les comètes, etc.

    La fabrication du jeu par les élèves permettra alors aussi à l’enseignant d’évaluer la compréhension de l’histoire. De plus, ce jeu aidera les élèves en difficulté à accéder au sens du récit.

    Etude du chapitre 18 présenté par Aurélie André et Jérémy Moreau.

    Dans ce chapitre, le professeur T-Rex expose ses travaux à un groupe d’élèves de sa classe.

    Les enfants se trouvent au domicile du professeur, après y être passé pour Halloween. T. Rex a pour ambition maléfique de créer la vie sur une nouvelle planète... ce projet diabolique le conduit à expliquer la formation de la Terre et à définir une exoplanète.

    A) La vivacité du récit

    Ce chapitre est composé essentiellement de dialogues entre le professeur T-Rex et ses élèves accompagnés de quelques descriptions et de trois documents scientifiques :
    Atmosphère primaire,
    Expérience d’Urey-Miller
    et Exoplanète.

    Les dialogues sont particulièrement savoureux :

    « -Je suis sûr que vous vous souvenez de cette merveilleuse odeur d’oeuf pourri qui vous a accueillis tout à l’heure. Savez-vous ce que c’est ?
    -Des oeufs pourris, répondit Tank, content de connaître la réponse. »

    (p. 150)

    Le lecteur suit avec intérêt la conversation entre les élèves et le professeur. Sans doute poserait-il les mêmes questions :

    Par exemple à la page 157 :
    « -Mais on ne les connaît pas toutes ? Il y Mars, Saturne, Jupiter..., intervint Crevette .

    L’extrait comporte aussi une description du laboratoire au début du chapitre afin de présenter le lieu de la scène dans le but d’amener le lecteur à se mêler virtuellement aux élèves de la classe.
    Lors de ce chapitre, le professeur expose trois points : l’atmosphère primaire, l’expérience d’Urey-Miller et l’exoplanète éclairés et expliqués par trois textes scientifiques complémentaires insérés dans le chapitre.

    B) Note sur les ajouts documentaires

    Les documents font partie intégrante du récit. On a l’impression que les explications viennent du professeur T-Rex car elles arrivent immédiatement et logiquement après l’évocation d’un fait scientifique complexe par T-Rex.
    Par exemple à la page 153 :
    « - Vous voyez, quand l’éclair frappe les nuages de gaz, il se produit d’étranges réactions. Les scientifiques ont découvert que ces dernières conduisent parfois à la formation des ingrédients de base nécessaires à la vie sur Terre. Ces ingrédients s’appellent des acides aminés.
    -Mais pourquoi ? demanda Crevette. A quoi cela vous sert ? »
    Ce passage est immédiatement suivi de l’expérience d’Urey-Miller qui comporte un schéma et des explications.
    Le professeur part de propos simples pour arriver à des explications scientifiques plus précises.
    Par exemple aux pages 150 et 152 il part de l’odeur d’oeufs pourris pour introduire l’odeur du sulfure d’hydrogène s’échappant des éruptions volcaniques il y a 3,5 milliards d’années sur la Terre.

    L’encart sur les exoplanètes se situe en en-tête de la double page 158-159, pages qui abordent ce sujet sans que le terme complexe d’exoplanète apparaisse.

    C) Questionnaire de compréhension :

    - Quels sont les personnages qui apparaissent dans ce chapitre ? Qui sont-ils ?

    - Où se situe l’action ?

    - A quelle odeur peut-on identifier le sulfure d’hydrogène ?

    - Quelle est l’ambition (la volonté) du professeur T-Rex ?

    - Qu’est-ce qu’une exoplanète ?

    D) Activités à faire en groupe

    On propose aux élèves deux charades :
    - Mon premier est le diminutif d’exercice

    - Mon deuxième se mange lors d’un repas

    - Mon troisième est le contraire de flou

    - Mon tout est expliqué dans le texte

    * * *
    - Mon premier est le moyen de déplacement des oiseaux

    - Mon second est le chef lieu du Calvados

    - Mon tout crache de la lave quand il est réveillé

    En activités complémentaires, on peut proposer :

    - en vocabulaire et écriture, répondre à la question du professeur : A votre avis, quelle est la différence entre la science fiction et la vérité scientifique ? Puis travailler sur la structure du texte de science fiction.

    - Travailler sur la couleur bleu en arts visuels en liaison avec le surnom de la Terre : La planète bleue.

    - Construction et étude des volcans.

    Conclusion :

    Dans Georges et les secrets de l’univers, le pari est gagné : Lucy et Stephen Hawking, à travers ce roman, rendent l’astronomie aussi palpitante que la science-fiction. Grâce à une pédagogie très visuelle, on apprend en s’amusant et la science retourne à son état premier : une soif de curiosité.

    Quatrième de couverture :

    Le jour où Georges rencontre ses nouveaux voisins - la jeune Annie et son scientifique de père, Éric - il est loin d’imaginer ce qu’il va vivre. Le garçon découvre chez eux un secret qui va bouleverser sa vision du monde... Éric possède Cosmos, l’ordinateur le plus perfectionné qui soit, dont la super-intelligence peut projeter Georges et ses amis aux quatre coins de l’Univers ! Alors, explorer l’immensité de l’espace, frôler des planètes, traverser une tempête d’astéroïdes devient un jeu d’enfant... Hélas, quelqu’un nourrit de sombres projets pour Cosmos ! Et, quand on sait qu’il n’y a rien de plus dangereux dans l’espace qu’un trou noir, Georges et Éric ont bien du souci à se faire...