Navigation rapide

Accueil > Collège & lycée > Le Français en Seconde > Lecture cursive > Du Moyen-âge au XVIème siécle > Graal , La neige et le sang de Christian de Montella

Graal , La neige et le sang de Christian de Montella

2003

Publié aux éditions Flammarion.

A découvrir dans cette page : deux points de vue, deux visions de l’histoire par deux lecteurs, ainsi qu’un questionnaire de lecture et une étude du personnage principal !

Ouvrage présenté par Adrien et Edmond :

Quatrième de couverture :

Le royaume d’Arthur est à l’aube d’un long hiver. Perceval, un jeune Gallois élevé à l’écart du monde dans la Forêt Perdue, est fait chevalier. Reconnu comme l’égal de Lancelot, Perceval s’illustre dans de vaillants combats. Est-ce lui qui sauvera le monde du mal qui le menace ? Morgane et son fils Mordret trament en effet un sombre complot contre Arthur. L’affrontement sera impitoyable, et déjà la neige se teinte de sang.

Résumé d’Adrien :

Perceval n’a jamais quitté son village. Il ignore tout du monde qui s’étend hors de sa forêt natale. Mais à dix huit ans ce jeune gallois fait une rencontre qui bouleversera sa vie : des cavaliers, qu’il prend d’abord pour des anges mais dont il apprend très vite qu’ils sont des « chevaliers » du roi Arthur. Le garçon ignorant ce que peut être un « chevalier » ou un « roi » est malgré tout ébloui, au point qu’il quitte sa mère et sa forêt afin de rencontrer Arthur, cet inconnu qui serait en mesure de l’adouber. C’est pour lui l’occasion de découvrir un monde inconnu. Au même moment, le royaume de Logres est menacé d’invasion par le cruel Mordret et sa mère, la diabolique fée Morgane. _ Le roi Arthur et les chevaliers de la table ronde recherchent le seul homme capable de les sauver : Lancelot. Ce dernier a disparu dix ans auparavant après avoir courageusement servi son roi autour de la table ronde. Guenièvre, ancienne maîtresse de Lancelot et épouse d’Arthur, va retrouver la fée Viviane qui, folle d’amour et de jalousie retient Lancelot prisonnier dans un monde imaginaire : le Val sans retour. Merlin la persuade de libérer le chevalier afin que le royaume soit sauvé. Mais ce dernier ne désire qu’une chose : retrouver Guenièvre. Pendant ce temps Perceval a été adoubé et entraîné par l’un des cavaliers rencontrés au début de son aventure. Puis le jeune homme se distingue en battant Agingueron le plus dangereux chevalier de Mordret, sauvant ainsi la cité assiégée de la reine Blancheflor. Il le fait par amour avant qu’elle ne lui révèle qu’elle est sa cousine et qu’elle s’est servie de lui. De nouveau sur les routes il verra le Saint Graal et il apprendra qu’il n’est pas un chevalier comme les autres. Perceval est-il le plus grand chevalier du monde ? Lancelot fera-t-il le bon choix entre son amour pour Guenièvre et son devoir de chevalier envers Arthur ? Ce dernier réussira-t-il à vaincre le diabolique Mordret et sa mère Morgane ? Au lecteur de découvrir (peut-être) la réponse à ces questions.

Mon avis sur ce roman :

Le style de ce roman est simple. Cependant l’auteur émaille son récit d’expressions ou de tournures désuètes afin de rendre les manières de l’époque, ce qui a pour effet d’apporter davantage de romantisme au texte qui néanmoins est parfois difficilement compréhensible. L’histoire de Perceval est semée de rencontres et d’aventures intéressantes certes, mais trop souvent sans suite. Le lecteur lit deux histoires différentes d’une part celle de Perceval et d’autre part celle de Lancelot qui n’ont aucun rapport, à l’exception d’une brève rencontre qui visiblement n’apporte rien au dénouement. Finalement la fin laisse le lecteur sur sa faim, toute la vérité n’est pas faite sur le personnage principal. On attend le troisième épisode, et l’on se doit d’avoir lu le premier, évidemment.

Le héros part pour venger sa famille, devient chevalier ; en chemin on parle de lui comme d’un « élu » ou comme d’un chevalier plus grand que tous les autres grâce auquel le royaume du roi Arthur sera sauvé de l’invasion qui le menace. Seulement au final, il renonce à la chevalerie, il n’est pour rien dans la victoire du royaume d’Arthur, personne n’est vengé et, sans savoir pourquoi il est appelé « élu », on ferme le livre avec l’impression d’être revenu au point de départ en attendant une suite comme dans une banal feuilleton. Dommage !

Questionnaire de lecture :

1/ Quel objet Perceval prend-il à la demoiselle ?

2/ Quel usage en fait-il ?

3/ Comment se terminera la dernière rencontre entre Perceval et le chevalier Vermeil ?

4/ Qui est le nain ? a-t-il dit vrai ?

5/ Qui est Ernide et pourquoi rit-elle ?

6/ Quel est ce sang qui coule sans fin du bout de la lance du roi Pellès ?

7/ Quelle est cette la coupe qui reçoit ce sang ?

8/ Quel rapport y a-t-il entre Perceval et ces objets ?

9/ Qui sont les deux femmes dont on ne voit pas le visage qui accueillent le roi Arthur dans la barque avec Morgane pour son dernier voyage ?

10/ Pourquoi Merlin pleure-t-il à la fin ?


Résumé d’Edmond :

Le royaume d’Arthur est en grand péril, à cause des assaillants venus de toute part , menés par Mordret et sa mère Morganne. Arthur décide d’ envoyer sa femme, chercher Merlin le magicien, pour trouver le seul chevalier capable de vaincre l’ ennemi : Lancelot !
Pendant ce temps, Perceval un jeune gallois vaniteux et fort comme trois hommes, passe de beaux jours auprés de sa mère, dans la forêt perdue. Un jour de chasse, il se retrouve face à trois chevaliers . Eblouit , Perceval décide d’ un coup de tête de devenir, à son tour, chevalier. En rentrant au chateau de sa mère pour lui faire part de cette subite envie, Perceval est surpris par la réponse qu il recoit. Elle lui interdit de se faire adouber ! Après de multiples explications que Perceval trouve bien faibles, elle lui avoue enfin la terrible vérité : son père et ses frères ont été tués par Mordret. Aveuglé par la colère, il décide de se faire adouber, et de tuer ce Mordret....

Pendant ce temps, la reine Guenièvre délivre Merlin de Viviane la fée. Merlin part tout de suite à la recherche de Lancelot . Il le trouve et le délivre de l’ emprise d’ un terrible maléfice . Merlin lui explique la situation, mais le chevalier, aveuglé par son amour pour la reine, décide d’ aller la retrouver.

Au même moment, Perceval arrive au chateau d’Arthur et se fait prendre pour un fou. Déçu Perceval décide de poursuivre Mordret...

Après un long voyage, il retrouve un des chevaliers auparavant rencontré dans la forêt perdue : Gauvain !
Gauvain , pris de pitié, lui offre l’ hospitalité dans son chateau. Au cours de ce séjour, Perceval se perfectionne dans l’art d’être chevalier. Il finit par se faire adouber par Gauvain . Enfin chevalier, Perceval part sur les traces de Mordret, vivra maintes et maintes aventures et connaîtra la plus grosse tristesse de sa vie.Par ailleurs Arthur et ses Hommes partent à Carduel affronter Mordret...

Et c’ est alors que Lancelot devra choisir entre son amour pour Guenievre et la fidélité à son roi, car l’ avenir du royaume en dépend...

Avis personnel :
Mon avis sur ce roman est un peu partagé :
Je le trouve bon même très bon dans sa facilité de lecture. Dès la première ligne l’ on entre totalement dans cet univers qui n’ est pas le nôtre. L’ auteur arrive à nous décrire , avec une facilité déconcertante , un monde complexe ; ce qui ma donné constamment envie de continuer dans cet univers que je connaissais assez peu. L’auteur nous décrit des paysages magnifiques, sans tomber dans des descriptions lassantes. Je trouve que les personnages sont décrit de façon humaine, et non comme des héros majestueux : ils connaissent toutes sortes de sentiments communs pour nous, tels que la jalousie, le mensonge, la vanité, le bonheur...

Les personnages sont tous très intéressants, et méritaient, à mon avis, plus de place au sein du livre.

Enfin, je trouve que certaines scènes auraient dû être plus étoffées, particulièrement la rencontre entre Lancelot et Perceval, qui est très vite abordée : c’est dommage, car sinon ceci aurait pû être un moment inoubliable !!
Ce livre est quand même très bon et je vais me dépêcher d’ aller lire la suite !!!

Etude du personnage principal :

L’ étude de Perceval est simple :
D’abord, Perceval est jeune et naïf. Il vit aux cotés de sa mère dans une forêt loin de tout. Il ne connait pratiquement rien au monde des hommes, et vit la plupart du temps avec les animaux, ce qui explique sa méfiance envers les hommes. Perceval est vantard et aime se sentir le plus fort. Il est extrêmement fort et habile, il en fait la preuve dans le livre. Il est aussi orgueuilleux et très vaniteux, il a une très forte personnalité et déteste qu’ on le contredise. En fait, je dirais qu’ il a l’étoffe d’ un héros... Dans le livre, il découvrira tant bien que mal, la dure réalité. Il tombe amoureux sans s’y attendre, et il est prêt a tout pour la femme qu’ il aime. En fait, je pense que ce personnage est à la fois simple et complexe...