Accueil > Petits Lecteurs > Collection "Les petits Gautier" > Il y a une maison dans ma maman d’Andreae et Cabban

Il y a une maison dans ma maman d’Andreae et Cabban

2007

Publié aux éditions Gautier Languereau en 2007.

Auteur : Giles Andreae

illustrateur : Vanessa Cabban

Étude proposée par Armelle PAYEN

Synopsis : « Il y a une maison dans le ventre de maman avec un bébé qui grandit dedans... » Voilà comment commence l’histoire de ce petit garçon qui nous raconte cet événement incroyable qu’il vit : sa maman attend un bébé ! Mais quelle est longue l’attente du nouveau-né !! Longue et si pleine de mystères. L’impatience se fait de plus en plus grande, alors, il s’interroge beaucoup, sa curiosité le pousse à observer beaucoup de choses, des comportements qui changent chez sa maman et puis ce ventre qui grossit qui grossit !!!! Heureusement, son papa est là et l’aide à être patient. Le bébé va bientôt arriver....

Pourquoi il faut lire ce livre : Cette oeuvre est véritablement conçue POUR le jeune public, les tout petits et (les moins petits !) prendront un grand plaisir à aborder ce thème, par le biais d’un album aussi doux et chaleureux. Vivre la grossesse non pas de manière médicale mais au travers des yeux d’un petit garçon, ne fait que faciliter l’identification des enfants au personnage et finalement, les questions qu’il se pose ne sont-elles pas celles que tous les enfants et leurs parents se posent ? Comment va le bébé ? Comment mange-t-il ? est ce que je pourrai bientôt le voir ? Est-ce une fille ou bien un garçon ?
Ce livre est donc un bon moyen pour les enseignants comme pour les parents d’aborder la naissance avec les jeunes enfants avec beaucoup de tendresse et de sincérité.

Activités effectuées en classe avec des élèves de moyenne section.

Séance 1 : 20min

==>Avant toute lecture nous avons travaillé sur la couverture. Que voyons-nous ? A votre avis de quoi pourrait bien parler ce livre ? Les élèves ont formulé quelques hypothèses, la couverture n’étant pas ambiguë cela m’a permis d’introduire brièvement le sujet de la naissance en leur demandant quels indices leur ont permis de déterminer le thème de l’histoire à savoir : « le gros ventre de la maman ». Chaque élève a ainsi pu dire ce qu’il savait ou avait vécu a propos d’une maman qui attend un bébé....( ce thème suscite beaucoup d’excitation et de curiosité chez les élèves. En parler avant permet d’éviter les interventions intempestives durant la lecture du genre « et ben moi ma maman... »

==>lecture du texte : je laisse les élèves commenter les images une fois que j’ai lu le texte de chaque page. Je m’arrête juste avant la dernière page en les sollicitant sur ce qui pourrait bien se passer.
Nous vérifions ensemble la justesse des hypothèses formulées et puis a présent nous avons une information importante, le sexe de l’enfant « que savons nous maintenant que le bébé est né ? »

==> Manipulation : chaque élève peut feuilleter l’album au coin lecture.(s’approprier le livre)

Séance 2 : 20 min

==> reprise de l’album, relecture si nécessaire.(langage d’évocation)

==> production d’écrit : restituer l’histoire en faisant de « belles phrases » en dictée à l’adulte.

Exemple de production : « c’est l’histoire d’un bébé, d’une maman d’un papa et d’un enfant. L’enfant il joue, il regarde le ventre, il s’habille. La maman elle est fatiguée, elle dort et elle mange beaucoup. Après ils sont dans le bain et le papa il lit une histoire. Ils ont un bébé. »

==> on relit l’album tous ensemble juste par les images, les élèves commentent avec beaucoup de détails chaque page. » il s’agit de varier le plus possible le vocabulaire et de veiller à la pertinence des interventions.

Séance 3 : 40 minutes

Rapide reprise de l’album.

Fabrication d’un faire-part de naissance.

==> qu’est ce qu’un faire-part de naissance ? À quoi ça sert ? Qui l’écrit ? Pour qui ?

==> production d’écrit : rédaction du texte du faire-part en dictée à l’adulte.

Exemple de production « Le bébé est né, il est arrivé. Il est bien mignon. C’est un petit garçon ! Il dort. Il mange bien. Il adore la musique. Il est sorti du ventre. »

==> fabrication du faire-part dans de la cartoline et décoration de la couverture au crayons de couleurs : consigne « on va dessiner plein de choses que les bébés aiment bien » (champ lexical de la naissance, la puériculture)

Séance 4 :

==> travail autour du "jeu des sept familles" ( au départ simplifié à deux générations, le père, la mère, le fils, la fille)il s’agit pour chaque élève d’être capable de situer chaque personnage au sein de sa famille : qui est sa maman ? Qui est sa sœur ? Qui est son fils ? On introduit petit à petits les grand parents et les oncles et on joue au jeu des sept familles « classique ».

==>La carte d’identité : présentation de la carte d’identité de la maîtresse, à quoi ça sert, quels informations y trouve-t-on ?

Chaque élève remplit sa carte d’identité « simplifiée » en me dictant les information à mettre dans les champs « nom, prénom, âge, classe » ensuite chaque élève se dessine dans l’emplacement de la photo d’identité.

Galerie