Navigation rapide

Accueil > Actualités du livre > Poésie > Victor Segalen > Introduction à l’exotisme de Victor Segalen

Introduction à l’exotisme de Victor Segalen

novembre 2002

Introduction à l’exotisme dans l’oeuvre de Segalen

Le mot "exotique" se trouve dans le Quart Livre. Rabelais parle de "…diverses tapisseries, divers animaux, poissons, oiseaux et autres marchandises exotiques et pérégrines, qui étaient en l’allée du môle et par les halles du port". L’épithète "exotique" s’applique à la flore, à la faune, aux paysages, aux productions, aux peuples qui n’appartiennent pas à la civilisation occidentale.

L’exotisme est à la fois le caractère de ce qui nous est étranger et le goût de tout ce qui possède un tel caractère. Tel est le sens du latin "exoticus".

Sous sa forme la plus élémentaire, l’exotisme répond à un besoin d’évasion. Tous les hommes, à un moment de leur vie, éprouvent le désir d’un départ C’est-à-dire, Le besoin de retourner à une vie primitive ou découvrir une autre civilisation. Mais ce départ devient une sorte de recherche humaniste, quand il s’intéresse aux caractères, aux mœurs et aux croyances des autres hommes.

Le sentiment exotique est si riche que, depuis la Grèce antique, il crée des œuvres littéraires et prend parfois l’allure d’une mode. Les œuvres du XVIIIième siècle, se colorent volontiers d’exotisme. L’écrivain parle d’un pays qu’il n’a jamais vu et qui lui a été révélé par ses lectures et en particulier les récits de voyage. Non seulement l’écrivain satisfait ainsi son goût penchant pour ce genre de littérature, mais encore il répond aux désirs de lecteurs épris de pays étrangers et d’une forme de vie étrange. Ainsi cet exotisme simpliste est un exotisme gratuit.

A l’opposé, au XIXième siècle, il existe une forme d’exotisme exact, car il est vécu. C’est l’exotisme des voyageurs quand ils sont écrivains. Chateaubriand en Amérique, en Orient. Lamartine, Nerval, Gautier, sur les rives de la Méditerranée, Flaubert en Egypte, Loti au Sénégal, à Tahiti… Les écrivains sont à la recherche de la réalité des autres humanités.

Au début du XXème siècle, Victor Segalen se place parmi ces écrivains voyageurs. Il va à Tahiti à la recherche du peuple Maori et reprendra ce thème hautement exotique dans Les Immémoriaux. Mais la question qui se pose est de savoir comment cet écrivain définit son exotisme. Pour répondre à cette question, nous étudierons, tout d’abord les aspects anthropologiques du livre qui montrent qu’il est à la recherche d’une forme d’exotisme exact : il veut découvrir la vie d’une autre partie de l’ humanité. Ensuite, nous analyserons le sens de cet exotisme, notamment lorsqu’il est question de la perception du "Divers". Enfin, nous comparerons cette définition de l’exotisme à celle de Claude Lévi-Strauss dans Tristes tropiques.