Accueil > Actualités du livre > Romans et nouvelles > Nouvelles et autres textes courts > Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part- Anna Gavalda

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part- Anna Gavalda

samedi 15 mars 2003

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part d’ Anna Gavalda

Aux éditions Le Dilettante et en édition de poche chez J’ai lu

Ce recueil de douze nouvelles est le premier livre publié d’Anna Gavalda. Les héros, tantôt des hommes, tantôt des femmes, nous entraînent dans un épisode parfois crucial de leur vie. Ainsi, I.I.G. relate l’épreuve douloureuse de cette femme enceinte, récit qui s’ouvre sur ces remarques d’une éclatante vérité :

"Elles sont bêtes ces femmes qui veulent un bébé. Elles sont bêtes.
A peine savent-elles qu’elles sont enceintes qu’immédiatement elles ouvrent grand les vannes : de l’amour, de l’amour, de l’amour.
Elles ne les refermeront plus jamais après."

Anna Gavalda réussit à raconter l’histoire des gens de tous les jours, jeunes filles en mal d’amour, garçon au service militaire, jeune homme timide, amoureux et frère aimant dans un style léger, allant à l’essentiel tout en donnant suffisamment d’épaisseur aux personnages qui peuplent ses nouvelles. Dans Pendant des années, nous lisons la confession de cet homme marié, regrettant un amour passé, vivant avec le fantôme d’une femme aimée jadis, et qu’il reverra dans des circonstances tragiques.
Chaque personnage attend quelque chose ou quelqu’un, un signe du destin, un événement imprévu qui changerait leur vie. Le regard du narrateur est parfois extérieur, mais les nouvelles sont le plus souvent écrites à la première personne, comme si l’on écoutait le témoignange de ces gens sur leur vie. Le plus amusant : la dernière nouvelle, Epilogue, sorte de mise en abyme de la publication du recueil.

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part est une lecture divertissante, parfois amusante, parfois émouvante, c’est un livre qu’on ne laisse pas avant de l’avoir achevé.