Navigation rapide

Accueil > Collège & lycée > Le Français en Seconde > Lecture cursive > XXème et XXIème siècle > L’étranger d’Albert Camus

L’étranger d’Albert Camus

2004

Œuvre présentée par Eric

Editions : Gallimard
Collection Folio
Date de parution :1957

Résumé de l’histoire :

Meursault, est un modeste employé de bureau, à Alger. Il retrace son existence, de la mort de sa mère jusqu’à sa condamnation à mort pour le meurtre d’un arabe, limitée au déroulement mécanique de gestes quotidiens et à la quête de sensations élémentaires.

Etude du personnage principal :

Le personnage principal du livre s’appelle Meursault, c’est aussi le narrateur.
Il n’a pas connu son père et il n’en a pas une bonne image. Il ne croit pas en dieu et trouve que c’est une chose sans importance. Il a une maîtresse qui se nomme Marie, ils ne sont pas mariés.
Il vit dans une étrange insensibilité et indifférence : au moment d’agir, il note d’ordinaire qu’on peut faire l’un ou l’autre et que « ça lui est égal ».
Sans illusion sur les principes reconnus par la société (comme la mort, le mariage, l’honnêteté), il se comporte comme si la vie n’avait pas de sens.
Il est étranger à la société dans laquelle il vit.
Il ne parle pas pour ne rien dire, il n’est pas très bavard.
Il est d’un caractère renfermé et taciturne, il ne s’interroge pas souvent.
Ses besoins physiques dérangent souvent ses sentiments.
Il refuse de mentir.

Mon avis :

Le style de l’auteur m’a plu (pas de descriptions trop longues, de mots qui compliquent la lecture).
Le livre se lit très facilement, il n’est pas long, les événements s’enchaînent.
Le personnage principal est intéressant, on a du mal à le comprendre quelquefois, il n’a rien d’un « héros » contrairement à la plupart des romans, c’est un homme ordinaire qui va peu à peu découvrir l’absurde.
Il y a une satire des institutions sociales dans ce roman, en particulier de la justice et de la religion.
J’ai trouvé la fin relativement étrange (Meursault est condamné à mort pour le meurtre d’un arabe, alors que son avocat disait que tout allait bien se passer) mais qui justifie le cheminement du personnage principal vers l’absurde.

Questionnaire de lecture sur L’étranger d’Albert Camus

1) Quel est l’auteur du roman ? Son titre ? Sa date de parution ?

2) Décrivez la couverture du livre ? Quel est son rapport avec le roman ?

3) Résumer l’histoire.

4) Quel est le personnage principal du livre ? Faire son portrait physique, moral et social.

5) Décrivez les autres personnages du livre .

6) Dresser un tableau qui oppose la situation de départ à la situation d’arrivée (lieu, personnages, action).

7) Quel est le narrateur du roman ?

8) Quels sont les temps verbaux les plus utilisés ?
Pourquoi ?

9) Quel est votre avis sur le livre ?

Messages

  • Je n’ai pas beaucoup aimé ce livre car il est étrange, comme l’indique son titre ! On ne comprend pas tout, le personnage principal, Meursault, est d’une profonde non-chalance, il est marginal et indifférent ! Mais ce livre est tout de même intéressant, et vrai ! Il y a une satire sociale, et une réfléxion sur les conditions humaines ! Je pense toutes fois que je ne serais pas prête àrelire ce livre dans les mois qui viennent.

    • je ne suis pas du tout d’accord je pense que ce livre révèle peut etre l’etrangeté du personnage mais cela donne du "gout", de la "saveur" au livre un personnage comme tout le monde voudrait qu’il soit ne serait pas du tout intéressant et donc quel intéret pour quelqu’un de lire un livre sans"bizarrerie" !!!

  • J’ai beaucoup aimé ce livre. Meursault est complétement atypique. L’écriture est simple mais on sent la qualité d’Albert Camus.
    Il est conseillé de lire le Mythe de Sisyphe qui est l’essai découlant du l’Etranger.

  • A ma première lecture j’ai trouvé ce livre étrange, mais après l’avoir étudié en cours je l’apprécie beaucoup plus ! Il est vraiment interessant de noter la manière dont Camus nous présente sont personnage principal, et le sentiment de malaise qui s’installe dès les premiers mots. Ce livre tente d’expliquer la condition humaine, et exprime le fait que malgré l’absurdité de l’existence de l’homme la vie vaut vraiment la peine d’être vécue. Pour moi ce n’est pas un livre de distraction mais plutôt de reflexion.

  • Lors de ma première lecture, j’ai adorée ce livre tant par son aspect étrange (journal intime ou pas, style d’écriture choisi par Camus) mais aussi le personnage qui nous ait présenté qui est totalement étrange au monde,à lui même (ce qui me parait visible lors de son procès !!). Toutefois, Meursault n’est pas un être blamable, ses sensation l’emporte sur ses sentiments. Ce que je trouve injuste c’est que Meursault a été condamné pour son insensibilité envers la mort de sa mère mais non pour le meutre de l’arabe !! Il a été donc considéré comme un monstre. C’est totalement absurde.

  • alors je trouve que le livre est intéressant le personnage aussi..je conseille de tout le monde de lire ce livre

  • Un des grands romans de la littérature Française. Un pillier du Nouveau Roman. J’ai beaucoup aimé ce personnage si étranger à lui-même. Un personnage qui ne vit que pour vivre. On sait qu’il aime fumer, qu’il aime coucher avec Marie, qu’il aime se baigner.
    Souvenez-vous aussi de la dernière phrase du livre : "Il me reste à souhaiter qu’il y ait beaucoup de spectateurs de jour de mon exécution et qu’ils m’accueillent avec des cris de haine."
    C’est une phrase bouleversante je trouve.

    Si vous avez aimé ce livre, je vous conseil de lire L’Ecume des Jours. De Boris Vian.
    Colin vit un peu comme Candide. C’est un "paumé". Il est riche, n’a jamais travaillé de sa vie. Il découvre l’amour avec Chloé, un personnage très attachant. Mais bien sûr il va se passer des choses terribles. Vous aimerez surement le côté "Absurde" du roman. Dans les deux sens. En effet, cette oeuvre est faite d’absurdité ! Lisez déjà l’incipit et vous comprendrez ! Vous aimerez sans doute la morale à la fin... ;)

  • Moui, l’écume des jours est beaucoup plus complexe : nombreux personnages, univers loufoque.

    Bien qu’ils soient tous deux des critiques de la société et du monde ils ne se rejoignent pas dans le style d’écriture.

    Pour ma part je trouve l’étranger plus agréable à lire.

  • Je n’ai pas beaucoup apprécié ce livre, qui est assez ennuyeux à lire. On nous présente un personnage sans véritables sentiments, qui ne vit que pour vivre, et que la mort de sa mère n’affecte même pas. On ne peut pas s’attacher à une telle personne.
    Je vais tout de même terminer avec une note positive, la "morale" est interressante, et il faut plus s’y attacher qu’au reste de l’oeuvre.