Accueil > Collège & lycée > Le Français en Seconde > Lecture cursive > XXème et XXIème siècle > Le Joueur d’echecs de Stefan Zweig

Le Joueur d’echecs de Stefan Zweig

2003

Publié chez LGF

Œuvre présentée par Sandra.

Le titre Le Joueur d’échec correspond bien à l’histoire : il raconte l’histoire d’un champion de Mondial d’échecs qui se mesure à un exilé autrichien, le Docteur B. Celui-ci fut emprisonné pendant la seconde guerre mondiale dans une prison. Il réussit à voler à un officier un manuel d’échecs qu’il lut dans sa cellule. Il apprit à jouer aux Échecs sans table, jouant mentalement, seul et imaginant son échiquier. Lors de sa libération, il monte sur un paquebot où il rencontre le narrateur et le célèbre Czentovic qu’il bat. Mais le champion veut sa revanche Mr B devient fou à la fin. Heureusement, le narrateur intervient pour l’arrêter et Mr B s’en va…

L’histoire est courte et ressemble un peu à une nouvelle. Elle est écrite au passé - l’imparfait et au passé simple. Le personnage principal est à mon avis le docteur B,un autrichien exilé.
L’auteur oppose deux grands joueurs d’échecs mais de caractères différents : Le Docteur B est un homme très cultivé, fin,sensible,éprouvant des sentiments et ayant vécu une lourde période. Il a appris à jouer grâce un manuel tandis que Czentovic a reçu le don du joueur d’échecs il est inculte, insensible et arrogant. Czentovic ne peut rien imaginer dans sa tête ( l’échiquier) tandis que B joue tout mentalement.

D’après des sites d’internet j’ai pu constaté que le match d’échecs entre Czentovic et docteur B représentait une véritable guerre : « Cette revanche n’est plus un spectacle mais une véritable guerre psychologique. L’ultime partie apparaît comme une rétrospective : elle semble se jouer dans le passé douloureux de monsieur B. [..] cette partie nous rappelle l’interrogation que les nazis ont fait subir à monsieur B. En ce sens on pourrait dire que la lutte qui a lieu sur l’échiquier est celle du nazisme contre l’humanisme aristocratique ».

L’histoire peut être divisée en trois parties :

- La vie de Czentovic

- Les partis d’échec sur le paquebot

- le passé de docteur B

Quatrieme de couverture :

Qui est cet inconnu capable d’en remontrer au grand Czentovic, le champion mondial des échecs, véritable prodige aussi fruste qu’antipathique ? Peut-on croire, comme il l’affirme, qu’il n’a pas joué depuis plus de vingt ans ? Voilà un mystère que les passagers oisifs de ce paquebot de luxe aimeraient bien percer. Le narrateur y parviendra. Les circonstances dans lesquelles l’inconnu a acquis cette sciences sont terrible. Elles nous reportent aux expérimentations nazies sur les elfes de l’isolement absolu, lorsque aux frontières de la folies, entre deux interrogatoires, le cerveau humain parvient à déployer ses facultés les plus étranges. Une fable inquiétante, fantastique, qui comme le dit le personnage avec une ironie douloureuse, « pourrait servir illustration la charmante époque ou nous vivons ».

Extrait :

« Je pourrais dis-je fabriquer ici, dans ma cellule, une espèce d’échiquier et essayer ensuite de jouer ces parties. Grâce au ciel, je m’avisai que mon drap de lit était grossièrement quadrillé. Plié avec soin, il finit par faire un damier de soixante-quatre cases. Je cachai alors le livre sous le matelas, après en avoir arracher les premières pages. Je prélevai peu de mie sur ma ration de pain et l’y modelai des pièces, un roi, une reine, un fou et toutes les autres ; elles étaient informes mais je parvins, non sans peine, à reproduire sur mon drap de lit quadrillé les positions que représentait le manuel […] »

Mon avis :

Au début du livre je n’ai pas trop aimé, mais lors de l’aparition du docteur B. l’histoire a commencer à me captiver. Le Docteur B m’a beaucoup touché on dirait qu’il est profondément touché par sa mauvaise période. Plus il jouait aux échecs, plus cela lui rappelait les mauvais moments passés dans sa cellule. Grâce aux explications d’internet j’ai pu mieux apprécie ce que l’auteur a voulu nous faire partager : le malheur de l’inconnu les différentes positions du narrateur et l’opposition des deux joueurs.

Questionnaire de lecture :

1) Qu’ a voulu nous faire ressentir l’auteur ?

2) Pourquoi a t-il choisi ce titre ?

3) Quel est l’intérêt de montrer deux joueurs d’échecs aussi différents ?

4) Pourquoi peut-on comparer la bataille de Czentovic et Dr B à une guerre ?

5)Quand l’auteur a t-il écrit ce livre ?

6) Pourquoi cette histoire se déroule-t-elle sur un navire ?

7) Quel est le rôle de Mc Gonnar ?

8) Pourquoi le narrateur arrête t-il la partie à la fin du jeu ?

9) Quelles sont les différentes fonctions du narrateur ?

10) Qui est le narrateur ?