Accueil > Collège & lycée > Le français au collège > La littérature de jeunesse > Sixième-Cinquième > Le Palais du dragon des pluies

Le Palais du dragon des pluies

2004

13 contes de Chine de Roberts Moss publié chez Castor Poche

Eléments de pédagogie différenciée - Comprendre la construction d’un conte.

Les « Fiches Elèves » sont à faire par les élèves les plus en difficulté, dans le cadre de la pédagogie différenciée.

Le Palais du dragon des pluies

Séance 1 : La structure du conte

Avant de faire lire le conte, l’enseignant le lit à voix haute devant les élèves pour tester leur compréhension orale. L’orale doit avoir un grande place dans les classes en difficulté : pour écrire correctement il faut déjà parler correctement.

On vérifie la compréhension en faisant reformuler toute l’histoire. Ce travail de reformulation se poursuit au cours de la séquence sur le support écrit : on demandera aux élèves de reformuler certaines phrases jugées plus complexes. Ces reformulations se feront tantôt oralement tantôt par écrit. Dans tous les cas, la phrase est écrite au tableau par l’enseignant et recopiée par les élèves.

  • Quelle est la situation de Li Quing au début du conte ? Et à la fin ?

    La situation initiale : présentation du personnage principal, Li Quing, jeune homme promis à un brillant avenir, aimant la chasse et la pratiquant régulièrement.

  • Par quoi commence le conte ? Présentation du personnage principal, du lieu et de ce qu’il faisait au moment où l’histoire commence.

    L’élément perturbateur : un soir, il se perd et ne trouve pas de refuge.

    Les péripéties : il est accueilli dans un mystérieux palais. On lui révèle qu’il appartient au Dragon des pluies. Il se voit charger d’une mission, mais il désobéit, amenant ainsi le désordre dans le palais.

  • Par qui Li Quing se voit-il offrir l’hospitalité ? Que sait-on des habitants du palais ? Que lui demande la noble dame ? Quelle erreur commet-il ?

    Situation finale : On le laisse retourner chez les siens en le remerciant finalement pour son courage.

  • Que voit Li Quing en se retournant après être sorti du palais ? Comment expliquez-vous ces mystérieuses disparitions ? (cette question permet d’amorcer l’étude du merveilleux).

    FICHE ELEVE : Le schéma narratif

    Recopie les phrases suivantes dans l’ordre afin de retrouver la structure du conte. Chacune de ces phrases est extraite du Palais du dragon des pluies.

  • Il trouva la maîtresse des lieux en pleurs sur le pas de sa porte.
  • Li Quing enfourcha sa monture qui s’élança vers les hauteurs avec une célérité fulgurante.
  • En ce temps-là, Li Quing n’était encore qu’un tout jeune homme, et non le prestigieux militaire qu’il allait devenir par la suite.
  • Il ne restait plus âme qui vive.
  • Pourrait-on m’accorder le gîte pour la nuit ?
  • Son hôtesse fit servir le dîner, composé de mets d’une délicatesse et d’une fraîcheur exquises.
  • Alors Li Quing fit tomber trois gouttes de plus sur la crinière du cheval. Puis six encore. Puis dix.
  • En récompense de ses mérites, il fut nommé duc de Wei.
  • Bientôt, la nuit fut là, une nuit noire. Les cerfs avaient disparu. Comment retrouver le hameau dans pareille obscurité ?
  • Le Ciel ordonne à votre aîné de faire pleuvoir dans un rayon de sept li* autour de la montagne. * Mesure de longueur variable, d’un peu plus de cinq cents mètres. (NDT)
  • Li Quing passa le portail, son nouveau serviteur sur les talons.

    Séance 2 : Le héros de l’histoire

    On commence par un travail de compréhension :
    Quel est son nom ? Que sait-on de lui ? Les élèves doivent fournir les renseignements dans l’ordre du récit.
    Dès le début du conte, on nous annonce qu’il sera un « prestigieux militaire ». Comment est-il arrivé à cette distinction ? Quelles qualités lui a-t-on reconnu ?

    Li Quing commet cependant une erreur (p. 26) en désobéissant à la dame du palais. Que révèle-t-elle de son caractère ?

    Les autres personnages ont servi à révéler la sagesse de Li Quing.

    Etude de la langue : L’interrogation directe :

  • Observation des exemples du texte :

    On demande aux élèves de se reporter à telle ou telle page et de recopier la ou les question(s).

    « Pourriez-vous cependant lui transmettre ma requête ? »
    « Mais où iriez-vous, sinon ? »
    « Mais qui pourrait se charger d’une telle mission ? »
    « Que faire ? »
    « Si vous faisiez appel à lui ? »
    « Êtes-vous éveillé, honorable visiteur ? »
    Accepteriez-vous de nous tirer de ce mauvais pas ?
    « Comment donc pourrais-je vous aider ? »
    « Comment leur rendre la pareille ? »
    « Quelle idée vous a pris d’en jeter vingt ? »
    « Oh, que faire à présent ? »
    « Peut-être accepteriez-vous deux de mes serviteurs, ou un seul, à votre guise ?

    Consigne : Relever et classer les différentes manières de poser des questions. Exemple de classement :
    1/ Intonation montante
    _2/ Est-ce que …
    _3/ Inversion du sujet

    Ce travail de classement se fera individuellement et par écrit. Il sera précédé d’une lecture des interrogations en mettant bien l’accent sur l’intonation.

    Prolongement en expression orale :

    Cette activité peut également être faite à l’écrit.

  • Imaginer un dialogue permettant de savoir qui est Li Quing en vous servant des informations déjà données en cours.
    Exemple :

    -  Comment se nomme le personnage principal du conte Le palais du dragon des pluies ?
    -  Il se nomme Li Quing.

    Séance 3 : Approche du merveilleux.

    Cette séance est l’occasion d’évoquer le discours descriptif. Dans les contes, les descriptions se doivent d’être brèves et efficaces : elles plantent le décor sans alourdir le récit.

  • L’ambiance inquiétante de la forêt et le thème de la nuit.
  • La description du palais : comment est-il caractérisé ? Relever p. 21-22 les éléments qui en font une riche demeure.

    Fiche élève : le discours descriptif.

    1) Une description est parfois annoncée par un verbe de perception. C’est le sens de la vue qui est alors mis en avant : voir, apercevoir, distinguer. … Complète cette liste en ajoutant d’autres verbes de perception sur le thème de la vue.

    2) Dans les extraits suivants, souligne le mot qui annonce la description :

    « Enfin il aperçut des lueurs au loin - des lanternes se berçant au vent. » (p. 20)

    « Quand l’aube se leva enfin sur la vallée familière, Li Quing chercha des yeux le hameau. Tristesse et désolation ! l’eau inondait la vallée entière. Seules les cimes des arbres émergeaient ici et là. Il ne restait plus âme qui vive. » (p. 28)

    3) Ecris une phrase pour introduire la description suivante : « La tanière était en forme de bol renversé, avec des parois abruptes, hérissées de rocher acérés. Seule une portion de paroi était lisse, mais haute de plus de dix pieds : le passage de la tigresse. » (13 contes de Chine p. 100).

    4) Dans le conte étudié en classe, Le Palais du dragon des pluies, recopie la description du cheval qui donné à Li Quing.


    Fiche élève : l’accord des adjectifs.

    Trouve pour chaque phrase l’adjectif qui convient et accorde-le avec le nom auquel il se rapporte.

  • Liste des adjectifs qualificatifs et participes passés employés comme adjectifs :

    seul - humain- improvisé - familier - humble -

    1) Notre demeure n’est qu’un ---------------- logis au milieu des pics et des escarpements.

    2) Vous n’êtes point ici dans une demeure ----------------.

    3) Depuis sa chambre ----------------, Li Quing entendit la dame se lamenter.

    4) Sachez que, sur terre, une ---------------- goutte de cette jarre équivaut à une hauteur d’eau d’une coudée.

    5) Quand l’aube enfin se leva sur la vallée ----------------, Li Quing chercha des yeux le hameau.

    Séance 4 : le merveilleux (suite)

  • Quel événement provoque l’aveu de la dame sur l’identité du propriétaire du palais ?
  • Que sait-on du dragon des pluies ? Où vit-il ? Quelles sont ses exigences ? Est-il gentil ou méchant ? Justifiez votre réponse.
  • Comment fait-on tomber la pluie au pays de Li Quing ?

    Séance 5 : Expression écrite

    Objectif : écrire un récit à la première personne sur le sujet suivant :
    Imaginons que Li Quing, à la fin de l’histoire, retrouve les siens. Il leur raconte sa mésaventure de la nuit.


    Fiche élève : Ecrire à la première personne

    1) Identifie le passage suivant : qui parle à qui ? Retrouve aussi le numéro de la page où se trouve cet extrait.

    « Mon fils aîné, par malheur, est à des milliers de li d’ici, invité à un mariage en mer de Chine orientale. Le plus jeune est presque aussi loin. Il escorte sa sœur à une soirée. »

    2) Recopie à la page 27 une phrase prononcée par Li Quing.

    3) Dans les phrases suivantes, entoure les changements qui ont été effectués lors du passage de la troisième à la première personne du singulier.

    Un jour, Li Quing débusqua des cerfs et se lança à leur poursuite.

    -  Un jour, je débusquai des cerfs et me lançai à leur poursuite.

    Li Quing jura que rien ne saurait l’inquiéter.

    -  je jurai que rien ne saurait m’inquiéter.

    4) Transforme l’extrait suivant en le réécrivant à la première personne.

    Li Quing resta sans voix. Le dragon des pluies, il le savait, habite les entrailles de la terre ; et c’est lui, qui, s’élevant dans les nuages, régit averses et ondées, bruines, déluges et giboulées.