Accueil > Petits Lecteurs > Lire au cycle 2 > Le crapaud d’Henri Pourrat

Le crapaud d’Henri Pourrat

2003

1/ Qui sont les quatre personnages principaux ?

2/ Quelle est la plus gentille des filles du roi ?

3/ Pourquoi le roi décide-t-il de se rendre à Paris ?

4/ Que doit rapporter le roi à chacune de ses filles ?

5/ Qui lui ouvre la porte du jardin merveilleux ?

6/ Pourquoi le roi est-il étonné ?

7/ Décris le château de la bête en quelques mots.

8/ Que demande le crapaud en échange de la fleur ?

9/ Comment les deux filles aînées du roi réagissent-elles en voyant le crapaud ?

10/ En quoi le crapaud se transforme-t-il à la fin de l’histoire ? Pourquoi ?


Mets les phrases suivantes dans l’ordre de l’histoire :

1/ Enfin, il demande honnêtement à la bête d’entrer dans le jardin pour cueillir cette fleur.

2/ Il y avait une fois un roi qui avait trois filles : une vaillante, une paresseuse et une méchante.

3/ A peine l’eut-elle touché, oh la merveille !

4/ La paresseuse et la méchante demandèrent chacune une robe de soie.

5/ Plus de crapaud donc, mais un monsieur, à qui rien ne manquait de tout ce qui compose un beau et fier jeune homme.


Remets les mots dans l’ordre pour construire des phrases correctes :

1/ robe demandèrent La méchante une paresseuse chacune et de soie la .

2/ la, trouvèrent salle le Dans souper ils servi.

3/ château La roi les bête honneurs du faisait au.

4/ tu - soupé Peut as - pas être ? n’

5/ pour à un que c’est crapaud Pensez ce !


Observe les mots en caractère gras. Colorie en bleu les mots qui se rapportent au roi et en rouge ceux qui se rapportent à sa fille cadette.

Il y avait une fois un roi qui avait trois filles : une vaillante, une paresseuse et une méchante. La vaillante était la plus jeune, elle n’allait encore que sur ses quatorze ans. Mais belle, celle-là, comme un jour de noce : brave et légère et gentille et bonne, comme si elle avait au double tout ce que ses sœurs n’avaient pas.
(…) Cette fois-ci encore, dit-le roi, que voulez-vous que je vous rapporte ?
La paresseuse et la méchante demandèrent chacune une robe de soie.
« Et toi, dit-il à la plus jeune, que désirerais-tu ?
_ Mon père, je désire une fleur.


Remplace le pronom personnel je par nous et fais les accords qui s’imposent.

1/ Mon père, je désire une fleur.

2/ Si je trouve pareille fleur, ma fille, je te l’apporterai.

3/ J’avais de grands biens, j’ai tout perdu !

4/ Je suis content, je ne le suis que trop.

5/ Et que ferais-je ? Il faut bien pourtant que je trouve du pain pour mes trois demoiselles.

6/ Que veux-tu que je te prépare ?

7/ J’ai avalé une grosse limace !

8/ Je vais vous mettre dans une belle chambre.


Exercices de réécriture :

Ces exercices doivent être faits en classe ou en groupe. Le professeur note d’abord les interventions des élèves au tableau. Ceux-ci les recopieront dans un second temps.

  • Reprends la première page du conte (p. 37). Réécris le premier paragraphe en remplaçant le roi par une reine et les trois filles par trois fils.
  • Remplace le château du crapaud p. 39-40 par une simple maison et décris-là.
  • Et si à la fin de l’histoire le crapaud ne se transformait pas en jeune homme ? Et s’il était une créature monstrueuse ? Réécris la fin de cette histoire en imaginant la créature de ton choix.