Accueil > Petits Lecteurs > Lire au cycle 2 > Le paysan qui rêvait de bateaux de Jens Rassmus

Le paysan qui rêvait de bateaux de Jens Rassmus

2007

Publié aux éditions en 1998.
Collection : Voyages imaginaires
.

Présentation de l’album :

Quand il s’agit de parler de la nuit et des rêves, les albums se penchent plutôt sur le sujet des cauchemars ! Ce n’est pas le cas du Paysan qui rêvait de bateau, dans lequel un certain Corentin vit pleinement ses rêves et les réalise d’une façon bien originale. Corentin et sa vache habitent tranquillement dans une jolie ferme au beau milieu d’une campagne verdoyante. Une nuit, Corentin fait un rêve : il rêve d’un bateau. Quelle n’est pas sa surprise de découvrir à son réveil un petit bateau, semblable à celui de son rêve, sur le plancher de sa chambre ! Mais chaque nuit, Corentin rêve de bateaux de plus en plus gros, et son champ est envahi ! Que faire ? Corentin se rend à l’hôpital, mais les médecins sont incapables de le guérir …

Pistes didactiques :

Le paysan qui rêvait de bateau est un superbe album en très grand format (24 x 30). Il est donc très pratique à utiliser en classe. Les illustrations sont très attrayantes et l’histoire est originale et captivante.

- Entrer dans l’histoire :

L’illustration de la page 12 pourra servir de point de départ. L’on y voit Corentin le paysan, dans une chambre jonchée de bateaux :

A partir de cette illustration, les enfants pourront émettre des hypothèses : est-il collectionneur de bateaux ? Est-ce la chambre de son fils remplie de jouets ? La double page suivante est encore plus étonnante : cette fois, Corentin est dans ses champs et l’on y voit de gigantesques bateaux. La première de couverture pourra aussi faire l’objet d’émission d’hypothèses : l’on y voit Corentin, sur un grand bateau voguant dans son champ.

- Emettre des hypothèses de lecture :

Les médecins ne parviennent pas à guérir Corentin de ses rêves. Que va-t-il se passer ? Imaginer qui il pourrait rencontrer et comment il pourrait résoudre son problème. Imaginer aussi ce qui se passerait si Corentin ne parvenait pas à trouver un remède.

- Le thème du rêve :

Le paysan qui rêvait de bateau pourra être mis en réseau avec d’autres albums sur le thème du rêve. Ce sera aussi l’occasion de faire parler les enfants sur leurs rêves, voire même d’en inventer pour ensuite les dessiner. L’album nous apprend que pour être heureux, il faut aller jusqu’au bout de ses rêves. On verra avec les enfants qu’il y a toutes sortes de rêves : ceux qui sont involontaires, que l’on fait la nuit et que l’on oublie souvent au réveil, et les autres, qui sont plutôt synonyme de rêveries, et qui répondent à nos souhaits.
En vocabulaire, on pourra aussi voir des expressions contenant le mot « rêve », et faire créer des petits tableaux qui les illustreront :

  • prendre ses rêves pour la réalité
  • aller au bout de ses rêves
  • réaliser ses rêves
  • etc.

    - Mettre en scène le personnage de Corentin :

    Corentin découvre un bateau à son réveil. Quelle est sa réaction ? L’enseignant demande aux élèves ce que Corentin pourrait dire, et de mimer son air de surprise, voire d’affolement. Même question pour le réveil à l’hôpital : le personnel hospitalier et les malades découvrent la prou d’un navire dans les murs de l’hôpital. Comment réagissent-ils ? L’enseignant pourra noter les dialogues inventés par les élèves puis distribuer les rôles pour leur faire jouer la scène.

    - Des questions de compréhension après la lecture intégrale de l’album :

    1) Qui est Corentin ?
    2) Pourquoi y-a-t-il plein de bateaux dans sa chambre et dans son champs ?
    3) Pourquoi la vache de Corentin s’appelle-t-elle « Africa » ?
    4) Où Corentin se rend-il pour soigner son étrange maladie ?
    5) Quelle est la réaction des médecins ?
    6) Que fait Corentin quand il se rend compte qu’il y a un navire à l’hôpital ?
    7) Que se passe-t-il la nuit où Corentin dort à la plage ?
    8) Comment parvient-il à résoudre son problème ?

    - Arts plastiques :

  • On pourrait imaginer d’autres situations insolites et les faire dessiner aux enfants : une voiture ou une bicyclette voguant sur les flots, un avion transformé en sous-marin, un train à réaction volant dans le ciel, etc.
  • La vache de Corentin s’appelle Africa car « la plus grande de ses taches ressemblait à une carte de l’Afrique ». On pourrait donner aux enfants un dessin de vache et ce serait à eux de faire une nouvelle tache et de donner un nom à la vache : Francia, Italia, España, USA, etc.
  • faire réaliser une grande fresque représentant la ferme de Corentin et la campagne environnante. Chaque enfant dessine le bateau de ses rêves et vient l’accrocher sur la fresque.

    Présentation de l’éditeur :

    Un paysan a une bien étrange maladie : toutes les nuits, il rêve de bateaux. Ce ne serait rien s’il ne découvrait en se réveillant un navire près de lui, chaque matin de plus en plus gros ; d’abord modèles réduits au pied de son lit, ils recouvrent ensuite ses champs. Et les médecins de la ville ne veulent rien entendre, même lorsque le paysan s’enfuit de l’hôpital où un paquebot a traversé les murs... Mais ils ont cassé son rêve : le paysan, qui a décidé de partir naviguer, a vu ses bateaux disparaître. C’est sa vache Africa - nommée ainsi en raison de la forme de sa tache... - qui trouvera le remède : vendre ferme et champs pour un navire et l’océan.

    Nb. pages : 32
    Prix : 10.50 €
    ISBN : 2-7000-4358-8
    Format : 24,5 x 34,7 cm
    Nb. illustrations : 19