Accueil > Petits Lecteurs > Des sciences et des livres > Le vivant > Le singe est-il le frère de l’homme ? de Pascal Picq

Le singe est-il le frère de l’homme ? de Pascal Picq

2003

Dans la collection Les Petites Pommes du Savoir publié aux


Teste tes connaissances et amuse-toi en cliquant sur l’ordinateur :

L’auteur : Physicien de formation, Pascal Picq s’est passionné pour la paléoanthropologie et en est devenu l’une des principale figures en France. Il est aujourd’hui professeur au Collège de France, responsable de l’unité de paléoanthropologie et d’anatomie fonctionnelle appartenant à la chaire de « paléoanthropologie de préhistoire » du professeur Yves Coppens.
Pascal Picq est l’auteur de nombreux ouvrages dont Les origines de l’homme, l’odyssée de l’espèce (Tallandier, 1999, nouvelle édition 2002) et Aux origines de l’homme (avec Yves Coppens, Fayard, 2001).

Le livre : Le singe est-il le frère de l’homme ? Campés au sommet de l’échelle des êtres, comment pourrions-nous être parents avec des macaques ? Mais savons-nous bien ce qu’est un singe ? Et si l’Homme en est un, l’inverse est-il vrai pour autant ? Qu’impliquent donc nos origines communes ?
Il ne fait aucun doute que les singes sont les animaux qui nous ressemblent le plus. Mais notre nature anthropocentrique s’est toujours mal accommodée de ce voisinage. Le grand naturaliste Georges Buffon évoque les singes comme « des masques trompeurs de l’homme ». Dans sa monumentale Histoire naturelle en plus de 20 volumes, il commence par l’homme… et traite des singes dans le tout dernier volume. Pourtant, il n’est qu’à se rendre au zoo, devant la cage des chimpanzés : du captif et du badaud qui l’observe, qui est le plus simiesque ?
Car l’homme est un singe, ou plus exactement, une espèce de singe qui s’appelle l’homme. Notre ignorance a souvent rassemblé les singes en groupe homogène. Pourtant parmi les 140 espèces de singes, certaines sont plus proches de nous que des autres singes.
Tous les clichés véhiculés sur les singes ne reposent en fait que sur des mythes, des croyances, des angoisses et des stupidités perçues dans les zoos et, plus récemment, au cinéma et dans les publicités. La réalité est tout autre, en tout cas beaucoup plus complexe.
Pour Pascal Picq, il est temps de nous réconcilier avec notre nature de singe, à condition de savoir ce que sont les singes et donc les hommes. Nous appartenons à une même grande lignée évolutive, nous partageons une longue histoire commune. Le paléoanthropologue nous propose donc d’aller à la découverte de ces frères trop longtemps méprisés, qui, au passage, ont failli éliminer nos ancêtres.