Navigation rapide

Accueil > Petits Lecteurs > Lire au cycle 1 > Contes de la vie sauvage > Les Six Eléphants

Les Six Eléphants

samedi 19 avril 2003

Les Six Eléphants

Dans un endroit caché de la jungle de l’Inde, il y avait une petite rivière qui était très appréciée des connaisseurs. Les animaux aimaient venir s’y désaltérer le soir, au coucher du soleil. Mais en pleine journée, aucune bête ne s’y aventurait. C’est pourtant au cours d’une de ces chaudes journées qu’un troupeau d’éléphants, qui passaient par-là, s’y rendit pour se reposer après une longue journée de marche. Lorsque le premier d’entre eux commença à goûter l’eau de la rivière, il s’arrêta aussitôt pour dire à ses compagnons :

-  Mes amis, ne tardez pas à boire l’eau de cette rivière ! Elle est rare, croyez-moi !

En disant ces mots, le noble pachyderme eut l’air tellement sérieux, qu’une paire de lunettes apparut sur son nez, ou plutôt sur sa trompe ! Les autres éclatèrent de rire, voyant que leur compagnon ne remarquait rien. Il s’éloigna alors dignement, sans savoir pourquoi on se moquait de lui, et il s’allongea dans un coin pour se reposer. C’est alors qu’une femelle du troupeau, poussée par la curiosité, s’approcha de l’eau. Comme elle était très coquette, elle s’admira longuement dans le reflet de la rivière et but cette eau délicieuse. Après avoir apaisé sa grande soif, elle dit :

-  Ma foi, il a raison ! Cette eau est fabuleuse ! Je me sens toute légère ! C’est un véritable élixir de jouvence !

En disant ces mots, la coquette ne se rendit pas compte que des cheveux blonds et frisés poussaient sur sa tête ! Aussitôt, les autres bêtes du troupeau se retournèrent pour ne pas rire devant elle, car elle était très susceptible. Chacun riait dans sa trompe !

Voyant alors que tout le monde lui tournait le dos, elle entra dans l’eau pour se rafraîchir. Sa trompe se dressa soudain et elle poussa un grand cri quand elle se vit avec des frisettes dans le reflet de l’eau ! Honteuse, elle s’éloigna du troupeau pour examiner la situation. Enfin, le chef du clan des éléphants après avoir bien ri, reprit son sérieux et dit :

-  Mes très chers amis, il se passe des choses curieuses ici ! C’est sans doute cette rivière qui en est la cause. Qui est volontaire pour boire à nouveau ?

Une grosse voix se fit entendre :

-  Moi ! J’y vais tout de suite, d’ailleurs j’ai très soif et je veux tout savoir sur cette rivière !

Cet éléphant était très grand et avait de gigantesques défenses. Il regarda la rivière attentivement, y entra et se mit à boire. Les autres surveillèrent ses réactions. Cinq paires d’yeux le fixaient avec attention. Il y eut un grand silence. Qu’allait-il se passer ? L’animal se remit à boire. Comme il ne lui arrivait rien d’anormal, les autres vinrent boire aussi, sauf l’éléphant à lunettes, qui tout compte fait était ravi de voir aussi bien, et la femelle aux bouclettes, qui était toujours vexée !

Messieurs et mesdames les pachydermes se délectaient dans la rivière. Quel plaisir de s’y baigner ! En plus, elle avait vraiment un goût délicieux ! Mais l’eau possédait également un étrange pouvoir, dont ces grosses bêtes ne tardèrent pas à faire les frais.

Ayant bien bu, l’éléphant aux grandes défenses décida de mener une petite enquête pour comprendre ce qui s’était passé. Il alla trouver l’éléphant à lunettes et lui demanda :

-  Comment te sens-tu ?

-  Eh bien ! Je …

-  Fais voir tes lunettes !

L’autre n’eut même pas le temps de réagir, que le curieux lui ôta ses précieuses lunettes. Aussitôt, il sentit brusquement sa trompe s’allonger à n’en plus finir. Voilà un curieux bien attrapé ! Au moins comme ça, il pourra fourrer sa trompe dans les affaires des gens. Mais ce qu’elle est encombrante ! Il s’en alla péniblement dans un coin, tirant avec peine sa longue trompe qui lui faisait des nœuds autour des pattes.

Le reste du troupeau avait observé la scène avec inquiétude : qu’allait-il leur arriver ? Le chef n’osait pas montrer sa peur. Il sortit discrètement de l’eau, espérant bien passer au travers de ces étranges phénomènes. Il ne voulait surtout pas se faire remarquer : il craignait trop qu’on lui demande des explications. Il avait beau être le chef du troupeau, il ne semblait pas en mesure de répondre quoi que ce soit !
Malheureusement pour lui, sa discrétion fut mise à l’épreuve : ses larges oreilles passèrent subitement du gris pâle au rouge vif ! Pas question dans ce cas de passer inaperçu ! Il fit donc comme les autres, et alla cacher sa disgrâce dans un coin.

Il ne restait plus que deux éléphants dans la rivière. Ces pauvres bêtes n’osaient pas sortir de l’eau. Que croyez-vous qu’il arriva ? A force de rester dans l’eau, une énorme bouée apparut autour de leur ventre et les deux animaux étonnés, se mirent à flotter dans la rivière, emportés par le courant. Cette histoire des six éléphants fit tant rire les animaux de la jungle, qu’on en parle encore aujourd’hui. Quant à la rivière, elle porte désormais un écriteau :

Défense de se baigner et de boire l’eau de la rivière !

FIN