Accueil > Concours > Professorat des écoles > Méthodologie de l’épreuve d’éthique professionnelle (CRPE)

Méthodologie de l’épreuve d’éthique professionnelle (CRPE)

La laïcité

vendredi 12 avril 2013

Selon l’arrêté du 19 décembre 2006 :
"le professeur connaît les valeurs de la République et les textes qui la fondent ... la laïcité... il respecte dans sa pratique quotidienne les règles de déontologie liées à l’exercice du métier de professeur dans le cadre du service public d’éducation nationale "

D’après le dictionnaire Larousse la laïcité se définie comme " une conception et organisation de la société fondée sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat et qui exclut les Eglises de l’exercice de tout pouvoir administratif ,et, en particulier de l’organisation de l’enseignement."

Les enseignants donnent implicitement ou explicitement l’exemple à leurs élèves. Ainsi, ils ne doivent pas faire paraître de signes distincts de leur religion, leur philosophie ou bien encore de leur parti politique. Il est important de préserver la conscience de l’enfant pour ne pas heurter le rôle éducatif qu’a reçu l’enfant au sein de sa famille.

Un enseignant qui ne respecte pas cette règle sera passible d’être suspendu de ses fonctions, voire attendre une sanction disciplinaire.

Le cas de l’Alsace-Lorraine est différent. En effet, un enseignant qui travaille dans le Haut-Rhin, le bas-Rhin et la Moselle jouit d’un statut particulier et spécifique.
En 1905, Napoléon Bonaparte a voté les lois de la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Ensuite en 1918, après la seconde guerre mondiale, le clergé fait parti intégrante de l’Etat, ainsi l’école prend en compte l’enseignement religieux. Les parents d’élèves ont tout de même le droit d’exempter leurs enfants à l’apprentissage d’une telle matière.