Accueil > Petits Lecteurs > Lire au cycle 1 > Parcours de lecture > Patience Petit Renard de Kate Banks et Georg Hallensleben

Album

Patience Petit Renard de Kate Banks et Georg Hallensleben

2007

Analyse de l’album présentée par Hélène Thorel et Raimana Tuahu (PE2).

Thème : la conquête de l’autonomie

Synopsis :

C’est l’histoire d’un petit renard qui doit apprendre à se débrouiller tout seul avant de pouvoir partir à la découverte du monde. Ses parents sont là pour l’aider à grandir, lui apprendre la patience, tout en entretenant sa curiosité. Lorsque ses parents le sentent prêt, ils le laissent partir, confiants dans l’éducation qu’il a reçue.

Les étapes de la conquête de l’autonomie :

1) Il vient de naître, bien au chaud dans le terrier, il prend des forces, entouré de ses parents.

Pages 1 - 6 : c’est un petit renard en sécurité.
Page 1 & 2, le texte parle d’un terrier « niché » entre les racines d’un gros chêne et on peut voir sur l’illustration, le petit renard dans son terrier avec ses parents qui veillent sur lui.

Page 3 & 4, le temps est mauvais, le texte peu rassurant mais l’illustration réconfortante puisque l’on voit ce petit renard bien à l’abri dans son terrier, en hauteur par rapport à la rivière.

Page 5 & 6, « le petit renard enfouit sa tête dans l’épaisse fourrure de sa maman, rousse comme les feuilles d’automne. Il tète voracement. »

A travers les mots du texte, on a ces sensations de bien-être et de chaleur, qui sont renforcées par l’illustration, à la fois par l’utilisation de couleurs chaudes et aussi la position de la mère, le petit renard blotti contre elle et la présence rassurante du père.

2) Il veut sortir du terrier mais ses parents refusent :

« Tu n’es pas encore prêt, lui dit son père. »

L’utilisation du mot « encore » lui permet d’espérer qu’un jour il sera prêt.

Page 7 & 8, le désir de sortir est accentué par l’image qui ouvre sur le monde extérieur et les renards de dos, regard tourné vers cet extérieur.

3) Il sort du terrier et ses parents lui apprennent à trouver sa nourriture :

- je suis prêt ? demande Petit Renard
_ - Pas encore, répond sa mère

4) Il apprend à reconnaître le danger et à s’en protéger :

« L’ennemi approche.
Le petit renard se dirige vers le son.
Non, Petit Renard, non, dit son papa.
Il emmène le petit renard au fin fond de la forêt, à l’abri du danger. »

5) Il veut faire comme son papa :

« Il voit son papa traverser la rivière et veut le suivre.

Non, Petit Renard, non, dit sa mère.
Quand serai-je prêt ? demande le petit renard.
Bientôt, lui répond-elle.

6) Cette dernière étape est annoncée par le texte quand le petit renard demande à sa mère : « Je suis prêt maintenant ? » et que cette dernière lui répond : « Presque […] ».
_ Il doit apprendre à protéger et stocker ses provisions pour l’hiver.

De la page 9 à 26 : ce sont toutes les étapes de l’apprentissage. On voit que la conquête de l’autonomie est proche à travers les mots tels que : « pas encore », « bientôt », « presque », qui marquent les limites mais laissent envisager au petit renard la possibilité d’aller plus loin. C’est un discours rassurant pour les petits, qui eux aussi sont dans cette recherche et vont vers l’avant.

Les illustrations accompagnent les différentes étapes de son apprentissage, en montrant ce petit renard entouré de ses parents : l’autonomie ne veut pas dire qu’il faut être seul. Elle se conquiert dans l’espace familial.

On approche de la fin de l’album. Il ne lui reste plus qu’à grandir encore un peu et à prendre des forces pour enfin partir découvrir le monde. C’est la promesse de la liberté et de l’affirmation de soi qui attend le Petit qui a grandi :

« Enfin, le petit renard est capable de chasser tout seul.
Il peut trouver sa nourriture lui-même et l’enterrer.
Il sait se cacher dans les fourrés et courir comme le vent.

-  Maintenant je suis prêt, dit-il.

-  Oui. Pars, Petit Renard, pars ! dit sa mère

C’est la mère qui signifie à Petit Renard qu’il est près. Tout passe par le langage. C’est aussi une leçon pour les parents !

On voit à la fin de l’histoire que les parents sont confiants :

« Et la maman renard et le papa renard savent que tout ira bien pour lui. »

Le choix du verbe savoir, conjugué au présent de l’indicatif, marque la certitude des parents dans la réussite du petit renard. Certitude renforcée par l’illustration qui montre le petit renard, seul, prêt à assumer et à conquérir sa nouvelle vie.

A travers cet album, l’enfant retrouve tous les repères de la vie familial, la sécurité, le réconfort. Et il découvre progressivement tout ce dont il aura besoin pour un jour réussir à se débrouiller tout seul.

Cette histoire renvoie chez l’enfant au désir de grandir et à la conquête de l’autonomie. Le personnage du Petit Renard permet à l’enfant de prendre de la distance tout en s’y identifiant et se sentant concerné.