Accueil > Petits Lecteurs > Lire au cycle 3 > Princess & Princesse de Susie Morgenstern et Valérie Dumas

Princess & Princesse de Susie Morgenstern et Valérie Dumas

mai 2013

Il paraît qu’il y a Princess & Princesse, hé bien c’est vrai !

En effet, quelle histoire ! Nous voici plongés au coeur d’un conte jouant sur le temps, ou plutôt, il n’y a pas vraiment d’époque tant les illustrations et la langue se baladent entre le passé et le présent.

Une histoire de fratrie. Un couple franco-anglais. Deux jumelles rousses à souhait, belles comme des coeurs et espiègles comme c’est pas possible. But oh my god ! There is problem ! And I won’t tell you anything : you have to read this amazing book !

Voir sur le site de l’éditeur.

Analyse :

Princess & Princesse présente toutes les caractéristiques du conte tel qu’on le connaît avec ses personnages royaux. Néanmoins, les illustrations ancrées dans un univers punk et coloré donnent un souffle de modernité à la littérature de jeunesse. Susie Morgenstern y met en scène un schéma familial classique dans lequel on retrouve le couple parental à l’approche d’un heureux évènement. Sur la première illustration de l’album, la reine enceinte occupe les trois quarts de la page tandis qu’on aperçoit seulement les jambes du roi. On pourrait alors s’attendre à retrouver les clichés habituels de la maternité, situant le père au second plan. C’est sans compter sur l’ingéniosité de l’auteur qui, dès la seconde page, où seul le père est apparent, donne autant d’importance aux deux protagonistes.
De plus, le contexte familial retranscrit une réalité de plus en plus présente dans la société actuelle : le couple mixte. L’arrivée des deux jumelles permet à Susie Morgenstern de soulever toute une problématique autour du bilinguisme et de la coexistence de deux cultures au sein d’une même famille. L’album présente la difficulté de garder l’homogénéité du groupe familial et le clivage que peuvent provoquer les différences de culture et de langue. Les illustrations appuient cette idée en opposant le français et l’anglais par le biais d’un jeu de couleur. Les deux cultures sont souvent séparées au sein d’une même image.
On peut néanmoins élargir cette problématique hors du cercle familial.

Pistes pédagogiques

1- Emettre des hypothèse en s’appuyant sur les éléments de la première de couverture. Qui sont les personnages ? Que font-ils ?

2- Lecture à voix haute par l’enseignant ; celle-ci suscitera l’étonnement des élèves à l’écoute des sonorités anglophones.

4- Demander aux élèves qui raconte l’histoire.

5- Comment la différence culturelle est-elle montrée ? Quelles sont les prises de parti du roi et de la reine ?

On peut repérer les différences culturelles par le biais des images et des représentations symboliques des deux nationalités comme par exemple le coq bleu sur les dossards de la reine et de Zélie et le mot "King" imprimé sur ceux du roi et de Nina (p.24 et 25).

- 

- 

De manière ludique, on peut demander aux enfants de rechercher les icônes comme la cabine téléphonique londonienne (p.4) ou le bonnet phrygien de la reine (p.2). Toujours sur les illustrations, les deux cultures se distinguent aussi par leur typographie selon un code couleur et un placement particulier sur la page. Par exemple, les mots français sont rédigés de couleur bleu alors que les mots anglais se distinguent par leur couleur rose (p.6 et 7).

- 

On retrouve aussi une vraie séparation de la langue sur l’espace du livre (p.12 et 13). Les prénoms français sont sur la page de gauche alors que les prénoms anglais sont sur la droite. Souvent le père et la mère se trouvent chacun sur leur propre page (p.2 et 3, p.4 et 5...). De plus on remarque une distinction de la langue au niveau des dialogues dans le texte. Par exemple lorsque "Zélie dit "encore !" et Nina répondit "more !"(p.20). Tous ces procédés permettent de mettre en valeur les différences culturelles entre français et britanniques. Il s’agit de montrer aux enfants que tout ne réside pas dans l’apparence, et que ces différences sont autant de richesses pour s’ouvrir au monde.

Travailler sur les dialogues entre personnages francophones et anglophones (ex : "Zélie dit "encore !" et Nina répondit "more !"...")

6- Débat : peut-on se comprendre lorsque nous ne parlons pas la même langue ? Quels sont les autres moyens de communication ?

7- Imaginer la suite .... Et si les princesses avaient des jumeaux ?