Navigation rapide

Accueil > Petits Lecteurs > Lire des documentaires à l’école > Toutes les réponses aux questions que vous ne vous êtes jamais posées (...)

Toutes les réponses aux questions que vous ne vous êtes jamais posées Philippe Nessmann (Auteur), Nathalie Choux (Illustrations)

2007

Publié aux éditions Palette en 2005.

Présentation du livre :

Le titre peut surprendre ! Quelles sont ces questions que nous ne nous posons pas ? Le livre se situe ainsi d’emblée du côté de l’insolite, ce que sa présentation confirme d’ailleurs puisqu’il est relié à la manière d’un gros carnet avec une spirale. A la fin, nous y trouvons des pages vierges pour prendre des notes.

Le sommaire propose un classement par thèmes : vie quotidienne et coutumes, nourriture, Signes et mesures, histoire et géographie, inventions et découvertes, sport et loisirs, mots et expressions. Un index alphabétique à la fin de l’ouvrage permet de faire une recherche plus ciblée.

Au fil des pages, des questions insolites sont abordées avec clarté et humour, et la lecture en est un véritable jeu. On le feuillette au gré de nos envies, et chaque question titille notre curiosité.
Le principe des questions-réponses est particulièrement intéressant sur le plan didactique. Les textes sont courts et amusants à lire, ce qui n’est pas négligeable quand on veut faire lire des enfants qui n’aiment pas ça !
Et ce procédé donnera des idées aux enseignants : partons des questions abordées, et essayons de trouver le pourquoi du comment. La lecture des textes de Philippe Nessmann viendra alors étayer et éclairer les hypothèses des élèves, qui liront alors le livre avec encore plus d’intérêt.

Présentation de l’éditeur :

Pourquoi y a-t-il 60 secondes dans une minute ? Pourquoi un mètre mesure-t-il un mètre ? Pourquoi les Anglais roulent-ils à gauche. Que signifient les lettres SOS ? Pourquoi les notes de musique ont-elles pour nom do, ré, mi, fa, sol, la et si ? Pourquoi se serre-t-on la main ? Pourquoi notre pointure ne correspond-elle pas à la taille de nos pieds ? Toutes les réponses aux questions que vous ne vous êtes jamais posées est un ouvrage surprenant qui propose plus de 100 questions et leurs réponses, traitées avec sérieux... et humour. Un voyage à travers l’Histoire, la science, le hasard et les anecdotes pour apprendre, s’intéresser, découvrir... et coller les parents, les instits et les profs ! Un livre à consulter matin, midi et soir... pour partir dans d’étonnantes découvertes.

Pistes didactiques pour aborder le livre en classe :

Etude proposée par Landier Marie-Pierre et Davonneau Anne-Sophie

Séquence : production d’écrit : le documentaire.

1/ Pourquoi les Romains ne mangeaient-ils jamais de pommes de terre ?

Présentation de l’extrait :

Le titre se présente sous la forme d’une question : « Pourquoi les Romains ne mangeaient-ils jamais de pommes de terre ? »
Le texte présente l’historique de la pomme de terre en partant de l’époque romaine jusqu’à nos jours. Il nous explique comment la pomme de terre s’est introduite en France et pourquoi elle était considérée comme néfaste à l’époque des Découvertes. C’est sous le règne de Louis XVI que s’est propagée la consommation de pommes de terre.
Une note est apportée sur les différents types de végétaux provenant d’Amérique.

Activités pédagogiques :

Le texte ne sera pas lu d’emblée par les élèves.
Pour entrer dans l’activité, on pourrait partir d’un menu à base de pommes de terre (frites, pommes vapeur, hachis Parmentier) ou d’un événement comme la semaine du goût.

Première séance :

Reprendre le travail fait sur le texte documentaire pour se rappeler ses caractéristiques.
Sur le même modèle, nous allons faire la carte d’identité de la pomme de terre.
Recherche de thèmes avec les enfants, les lister au tableau et si les thèmes n’émergent pas, les induire. Pour la séance suivante, chaque groupe travaillera sur un thème précis.
Les thèmes :
La définition de la pomme de terre
L’origine et l’époque
Les différentes variétés de pommes de terre
Comment on obtient une pomme de terre ?
Comment la mange-t-on ?

Le texte "Pourquoi les Romains ne mangeaient-ils jamais de pommes de terre ?" permet d’aborder toutes ces problématiques.

Individuellement, les enfants écrivent un court texte sur la pomme de terre. Cela nous permet de voir ce que chacun sait sur le sujet.

Deuxième séance :
Rappel des thèmes trouvés et répartition de la classe en groupe en fonction des écrits des élèves.
On fait travailler les élèves sur différents supports : des livres sélectionnés au préalable, sites internet également sélectionnés, des extraits de textes de toute nature.
Regrouper les documents par thème.
Chaque groupe écrit sur une feuille les informations concernant leur thème et trouve une illustration allant avec le thème (photos, images, dessins..).
Mise en commun : chaque groupe expose ses recherches.

Troisième séance :
Reprendre les travaux écrits des élèves. Leur demander en groupe de rédiger un court texte sur le thème travaillé lors de la séance précédente. Selon le cycle, on pourra changer les groupes pour rédiger le résumé (par exemple un groupe qui a fait des recherches sur l’origine et l’époque fera le résumé à partir de la fiche de ceux qui ont travaillé sur les différentes variétés de pommes de terre).
Chaque groupe expose son résumé et on le note au tableau. On en discute collectivement.

Quatrième séance :
Les élèves vont aller taper les résumés à l’ordinateur. Réfléchir avec eux sur la mise en page de leur texte sur le traitement de textes (couleurs, typographie...).
Utilisation d’une grande affiche : comment disposer les textes, les images, le titre ? dans quel ordre ?


2/ Qui a inventé les poubelles ?

Étude proposée par Jérémy Moreau et Aude Montel.

Présentation de l’extrait

Ce texte est extrait du documentaire Toutes les réponses aux questions que vous ne vous êtes jamais posées, un ouvrage de Philippe NESSMANN avec des illustrations de Nathalie CROUX, paru aux Éditions Palette en 2005.
On y apprend le pourquoi de l’invention des poubelles ainsi que les prémices du tri sélectif.

Une séquence d’activité d’écriture documentaire

# Séance 1 :

On commence par la présentation du thème. L’enseignant distribue un exemplaire par élève du documentaire présenté ci-dessus qui sera lu soit par le maître soit par les élèves selon le niveau de la classe. L’enseignant demandera aux élèves de dégager le thème principal du texte. Il essaiera de faire dégager par la suite les cinq sous parties suivantes :

- Le préfet Poubelle
- Les ordures avant l’invention de la poubelle
- La première poubelle : son rôle, sa forme
- La poubelle d’aujourd’hui
- Le tri sélectif d’hier à aujourd’hui.

Le maître répondra aux questions des enfants sur le vocabulaire spécifique en précisant que celui-ci devra être réutilisé dans le document final.

# Séance 2 :

Les élèves seront répartis en cinq groupes. Chaque groupe travaillera sur une des sous parties dégagées lors de la séance précédente. Ils disposeront d’une consigne précise et de documents complémentaires (papier ou numérique) plus spécifiques. Les consignes seront :
- Présentez l’inventeur de la poubelle.
- Que devenaient les ordures avant l’invention de la poubelle ?
- La première poubelle : son rôle, sa forme
- Que deviennent les ordures aujourd’hui ?
- Comment à évolué le tri sélectif de la première poubelle à aujourd’hui ?

# Séance 3 :

Durant cette séance les élèves devront trouver une image pour illustrer leur partie ainsi qu’un titre qui servira d’intitulé. La recherche d’illustrations sur l’outil informatique (internet, CD-ROM).

# Séances 4-5 :

Ces séances serviront à regrouper les informations, les taper sur un logiciel de traitement de texte et à effectuer la mise en page. Cette dernière pourra être réalisée sur un panneau de format A2 qui sera exposé au sein de l’école.

# Séances complémentaires envisageables :

Réaliser des recherches plus poussées sur le tri sélectif pour monter une exposition.


3/ Pourquoi des poissons d’avril plutôt que des girafes ?

Pistes pédagogiques proposées par Elodie Tanneau et Maud Poupard

Le 1er avril

Présentation de l’extrait :

Extrait de la page 50 du livre : Toutes les réponses aux questions que vous ne vous êtes jamais posées .
Le thème : d’où viennent les blagues du 1er avril ?
Résumé :

  • Autrefois le 1er avril était le jour de l’an. La date du jour de l’an a changé mais les cadeaux sont restés.
  • Ce même jour, la pêche en rivière se terminait, des poissons d’eau de mer étaient alors offerts aux pêcheurs.
  • Ces 2 pratiques se sont mêlées pour donner nos poissons d’avril d’aujourd’hui !

    Activités pédagogiques :

    L’objectif de cette séquence, pour une classe de CE1, est :
    _de connaître le texte documentaire
    _d’être capable d’en réaliser un en travaillant sur ce thème amusant.

    Au préalable, des activités sur les différents types de documentaires sont indispensables avec un travail pour faire ressortir les caractéristiques de ce type de texte : caractéristiques : informations vraies non anecdotiques, avec des documents qui illustrent les propos, comme par exemple des photographies.

    Séance 1

    Compétences : dire un texte bref en se faisant clairement comprendre, prendre la parole au sein du groupe classe.
    Objectif : entrer dans l’activité.

  • Travail d’imagination en présentant la question à la classe : Pourquoi des poissons d’avril plutôt que des girafes ? En dictée à l’adulte, écriture des hypothèses au tableau.
  • Puis lecture magistrale du texte original une fois en entier et la deuxième fois en s’arrêtant sur les grandes idées (non rédigées) qui sont écrites sur de grandes affiches sous la dictée des enfants.

    Séance 2

    Compétences : formuler avec ses propres mots l’idée principale d’un paragraphe, travailler en groupe.
    Objectif : rédiger les phrases composant le documentaire, visualiser la forme finale de la production.

  • Par groupe de 4, les élèves écrivent des phrases courtes (façon documentaire) retraçant les grandes idées.
  • Première réflexion sur la mise en page et le choix des illustrations en groupe classe. Les différentes propositions sont écrites au tableau.
    (exemples : dessin de poissons par les élèves, calendrier, recherches d’images documentaire, photos de poissons, recherches sur internet ...)

    Séance 3

    Compétences : saisir un texte de 2 ou 3 phrases au clavier, gérer l’orthographe et les accords.
    Objectifs : finaliser le projet.

  • Réalisation de la mise en page qui est précédée d’une correction des textes pour chaque groupe.
  • Taper à l’ordinateur les textes.

    Le travail final sera accroché dans la classe ou présenté dans le journal de l’école ou encore proposé à une autre classe.


    4/ Qui a inventé le roquefort, ce fromage couvert de moisissures ?

    Etude réalisée par Damien LOPES et Caroline LEGOGUELIN

    Résumé :

    1ère partie : la légende du roquefort.
    C’est l’histoire d’un berger qui mange du fromage dans une grotte près de Roquefort. Un jour il aperçoit une bergère et laisse son fromage, quand il revient, son fromage est moisi. Il trouva ça bon. C’est la naissance de ce fromage.

    2ème partie : énumération des différents animaux dont le lait est utilisé pour faire du fromage.

    Activité d’écriture documentaire :

    1)Entrée dans l’activité documentaire avec lecture de la légende par les élèves. A l’oral, quelles informations ce texte nous apporte-t-il sur la fabrication du fromage ? On attend : lait de brebis, moisissures...

    2)A l’oral :

    Quels animaux produisent du lait utilisé pour faire du fromage ? Quels fromages connaissez-vous ? Comment fabrique-t-on du fromage ?
    Recueil des réponses au tableau.

    3)Objectif présenté aux élèves : produire un document apportant des informations sur le fromage.
    On aura déjà travaillé le genre documentaire en classe pour en examiner les principales caractéristiques à savoir titre, photos, phrases courtes, mise en page.

    4)Constitution de différents groupes à partir de thèmes : étapes de la fabrication du fromage, localisation en France, dans le monde, correspondance animaux/fromages.

    5)Dans chaque groupe :

    - recherches documentaires

    - rédaction d’une affiche par thème (titre, texte, illustrations, mise en page)
    Mode d’organisation : chaque groupe travaille sur une partie d’un thème.

    Activités transversales :

    En sciences : par exemple : possibilité d’une visite de fromagerie pour ancrer les apprentissages et dégustation, par exemple pour la semaine du goût.


    5/ D’où vient le chocolat ?

    Etude proposée par Yaëlle Amselem et Cyrille Can.

  • Titre et résumé de l’extrait :

    « D’où vient le chocolat ? »
    Ce document relate l’histoire du chocolat chaud, de son berceau d’Amérique Latine jusqu’aux petits déjeuners d’Anne d’Autriche.

  • Proposition d’activité d’écriture documentaire

    Séquence : réalisation d’une affiche documentaire sur le chocolat proposée à des élèves de début de cycle 3

    - séance 1 :

    Objectif : émergence des représentations initiales
    Déroulement :
    L’enseignant demande au préalable aux élèves de ramener divers objets, aliments et images ayant trait au chocolat.
    Le maître pensera à ramener des fèves de cacao. Tous ces objets permettront d’engager une discussion afin d’inventorier les connaissances des élèves.
    Présentation de la situation problème : « Comment faire une affiche pour expliquer aux autres classes de l’école ce que nous savons déjà et ce que nous allons apprendre sur le chocolat ? »
    Première constitution d’un tri des objets, premières pistes de réflexion sur le contenu de l’affiche.

    - séance 2 :

    Objectif : dresser un plan de l’affiche documentaire et lui trouver un titre
    Déroulement :
    L’enseignant demande aux élèves ce qu’ils veulent mettre sur l’affiche en lien avec d’autres affiches documentaires.
    Dégager les particularités d’un écrit documentaire : le titre, des illustrations et des légendes courtes et explicatives.
    Trouver les thèmes traités : l’histoire du chocolat, sa transformation et les produits finis.

    - séance 3 :

    Objectifs : travail de recherche en groupe
    Déroulement :
    Constitution de groupes de 4 élèves travaillant chacun sur l’un des thèmes précités. Les documents sont soit fournis par l’enseignant soit recherchés par les élèves en BCD ou sur internet. L’extrait proposé permet d’effectuer un travail de recherche documentaire sur les origines du chocolat. Les aliments ramenés par les élèves peuvent être photographiés.
    1ère étape : recherche de photographies illustrant chaque thème
    2ème étape : recherche d’informations ayant trait aux photographies

    Liens internet :
    http://www.choco-club.com/
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Chocolat

    - séance 4 :

    Objectifs : Mise en commun du travail de recherche et constitution
    Déroulement :
    Pour chaque thème ( l’histoire du chocolat, sa transformation et les produits finis) le rapporteur du groupe propose les informations découvertes. L’enseignant, sous la dictée des élèves, écrit la légende proposée. Celle-ci pourra être soumise à une première correction syntaxique.
    Constitution d’un premier jet de la maquette de l’affiche documentaire.

    - séance 5 :

    Objectifs : Correction et finalisation de l’affiche
    Déroulement :
    Correction axée sur la syntaxe et l’orthographe afin de respecter les conventions d’un écrit documentaire.
    Rédaction des légendes à l’aide d’un logiciel de traitement de texte.
    Finalisation de l’affiche, exposition dans la BCD et dégustation des différents produits dérivés de la fève de cacao.


    6/ Pourquoi le Père Noël s’habille-t-il en rouge et blanc ?

    Étude présentée par Aurélie André et Emilie Christmann.

    Synopsis

    Le texte présente la création et l’évolution jusqu’à aujourd’hui d’un personnage connu de tous : Le Père Noël. Tout d’abord, cet extrait explique son origine puis sa fonction. On nous expose, ensuite, son univers et pour finir son esthétique ( ses couleurs : blanc et rouge).

    Activité d’écriture documentaire : pistes pédagogiques

    Projet d’écriture d’un documentaire sur le thème de Noël

    1) Entrée dans l’activité
    - Recueillir les représentations et les connaissances des élèves sur le thème de Noël et plus particulièrement du Père Noël.
    - Proposer de découvrir le texte Pourquoi le Père Noël s’habille-t-il en rouge et blanc ? comme support du projet d’écriture qui consiste à produire un affichage sur Noël.

    2) Découverte du texte
    - Lecture silencieuse du texte puis demander aux élèves de surligner les idées importantes du texte. Mise en commun avec le groupe classe.
    - Questions de compréhension : quel est le titre ? de quoi parle ce texte ? (réponses attendues : le Père Noël, sa création, son rapport avec la marque Coca-Cola,...)
    - Exploiter les idées principales du texte : les regrouper et les classer. Différents thèmes vont alors émerger (l’origine du personnage, sa fonction, ...)

    3) Projet d’écriture
    - Faire des groupes de travail. Chaque groupe devra travailler sur l’un des thèmes dégagés précédemment. Pour cela, l’enseignant apportera différents documents (livres, revues, albums,...) et laissera aux élèves la possibilité de faire des recherches sur internet. L’objectif sera, pour chaque groupe, d’écrire un paragraphe sur le thème choisi et de l’illustrer.
    - Les élèves écriront un premier jet qui sera mis en commun afin de juger sa pertinence : est-ce bien un texte de type documentaire ? (on aura vu, lors d’une précédente séance, les caractéristiques d’un texte documentaire).
    - Réécriture du texte et correction par l’enseignant.
    Le texte final sera tapé à l’ordinateur par les élèves.

    4) Illustration
    - A la peinture ou à la craie grasse, inviter les élèves à illustrer leur paragraphe.

    5) Production de l’affiche
    - Organiser les différents thèmes (chronologiquement par exemple).
    - Finaliser l’affiche en incorporant les paragraphes et les illustrations.
    - L’afficher dans la classe ou dans l’école pour une future exposition (projet sur le thème de Noël par exemple).


    Comment est né l’ours en peluche ?

    Pistes pédagogiques proposées par Armelle Payen et Karine Videt

    1/ PRESENTATION DU TEXTE :

    Titre : « Comment est né l’ours en peluche ? »_
    Il est apparu au début du Xxème siècle, en Allemagne et aux États-Unis._
    Aux États-Unis, ce fut suite à une anecdote en 1903 : le président Théodore Roosevelt (surnommé « Teddy ») avait refusé d’abattre un ours au cours d’une chasse. Les journaux avaient illustré l’évènement. Rose et Morris Michtom, fabriquants de jouets, se sont inspirés d’un des dessins pour créer le premier ours articulé en mohair. « Teddy Bear » était né !

    2/ ACTIVITE DOCUMENTAIRE

    SITUATION D’ENTREE DANS L’ACTIVITE : « Imaginez comment l’ours en peluche a été inventé. Précisez par qui et pourquoi ».

    *Méthode : En dictée à l’adulte (méthode des trois tableaux, pour obtenir un texte exploitable dès la première séance.)

    DEUXIEME SEANCE : _
    - Lecture de la vraie histoire._
    - Reformulation par les élèves._
    - Distribution d’images clés à remettre en ordre._

    Les images : _
    Vieilles poupées _
    Le président Roosevelt + drapeau américain Partie de chasse avec un ours_
    Dessin : le Président laisse partir l’ours (se cache les yeux...)_
    Rose et Morris Michtom lisent le journal + ampoule au dessus de leur tête_
    Fabrication de l’ours_
    Un ours en peluche (avec un gros noeud...)_

    TROISIEME SEANCE : _
    En dictée à l’adulte (pour les CP et les CE1 niveau faible) à l’écrit pour les autres : mettre une phrase sous chaque image.

    QUATRIEME SEANCE : _
    Reprise de la production des élèves. On coupe l’histoire en paragraphes, puis :_
    => par groupes, les enfants illustrent un paragraphe._
    => par groupe, ils montrent leur dessin et l’expliquent._

    CINQUIEME SEANCE : _
    Fabrication de deux affiches documentaires : _
    => la vraie histoire._
    => l’histoire inventée._

    ***ENJEU POSSIBLE : donner les affiches à la classe d’à côté pour que les élèves retrouvent la vraie histoire.***