Accueil du site || Actualités du livre || L’autobiographie || Sergueï DOVLATOV || Littérature de l’exil : colloque

Littérature de l’exil, épreuves de la fiction

Dans le cadre de son école doctorale, le Centre d’étude de l’Europe médiane (CEEM) de l’INALCO en collaboration avec le CIRCE (PARIS IV) organise une table ronde consacrée aux littératures de l’exil.

Cette table ronde aura lieu le 23 mai 2003 dans les salons de l’INALCO, 2, rue de Lille, Paris 7e, entre 10h et 18h

Présentation

Qu’il soit intime ou politique, volontaire ou imposé, traité par les médias ou passé sous silence, c’est l’exil, sous ses formes diverses et variées, qui semble marquer le XXe siècle littéraire. De la première vague de l’émigration russe dans les années vingt du dernier siècle, à l’exil des écrivains venus de l’ex - Yougoslavie dans les années quatre-vingt dix, la littérature - notamment le roman - s’est nourrie de cette expérience à la fois existentielle, politique et poétique.

Dans le cadre de la journée « Littératures de l’exil, épreuves de la fiction », il s’agira donc de réfléchir, sur des exemples concrets, la prégnance de cette situation phénoménologique et d’analyser les conséquences qu’elle a sur la création littéraire (est-il possible de parler d’une poétique de l’écriture en exil ?).
Une attention particulière sera accordée à l’analyse de la forme romanesque comme moyen d’expression du choix radical opéré par l’écrivain exilé entre « homo poeticus » et « homo politicus ». Sera également adoptée, l’approche théorique des questions du témoignage littéraire, du rapport entre la fiction et le réel (le récit romanesque vs le récit documentaire) et du choix de la langue par l’écrivain exilé.
La durée des interventions est limitée à 20 min.

Responsables :
Mme Maria Delaperrière (INALCO), directrice du CEEM
M. Alexandre Prstojevic (INALCO), secrétaire scientifique

Programme

Matin 10h - 13h

Jean-Pierre Morel (Paris III), Contrepoints d’exils Alexandre Prstojevic (INALCO), Le texte des origines, les origines du texte (Nabokov, Gombrowicz, Kiš)

 pause 

Catherine Géry (Bordeaux III), Les « retours d’exil » dans La Valise de Sergej Dovlatov : objets-souvenirs et écriture de la remembrance
Christophe Potocki (CNRS), Kazimierz Brandys : en exil, c’est-à-dire nulle part ?

Après-midi 15h -18h

Piotr Bilos (doctorant, INALCO), Le refus et la désobéissance civile dans le Journal de Gombrowicz : formes d’expression artistique et contrepoints intertextuels à travers les Essais de Montaigne
Tatiana Victoroff (ENS, Lyon), Les « court-métrages » littéraires comme forme d’actualisation de la mémoire : Le Maître de Musique d’Alexeï Remizov

 pause 

Xavier Galmiche (Paris IV), Qu’attendre des archives de l’émigration ? Le cas de Jan Cep (1902-1974)

Malgorzata Goldberg (Paris IV), Langue perdue, langue sauvée ou le refuge de l’écriture en exil

Conclusion

Source : VOX POETICA

Répondre à cet article