Accueil > Concours > Professorat des écoles > PE2 > Atelier d’écriture : Récrire un conte > Un ragoût de cochon, s’il vous plaît !

Un ragoût de cochon, s’il vous plaît !

par Catherine Péalat

novembre 2006

« Mes très chers enfants, je vais vous relater une aventure extraordinaire qui m’est arrivée voilà une vingtaine d’années afin de vous montrer à quel point votre mère est courageuse.
En effet, durant cet épisode, ma hardiesse et mon intelligence m’ont permis d’en sortir vivante !
Alors que j’allais porter à ma grand-mère des gâteaux et du vin, je rencontrai dans la forêt des chasseurs qui traquaient le loup.

_Chasseurs, chasseurs, leur criai-je, ne tuez pas le loup ! C’est un animal aussi gentil qu’un agneau !

_Tu es inconsciente, ma pauvre petite fille, m’a répondu un chasseur !

J’ai continué mon chemin jusqu’à la maison de ma grand-mère. A peine arrivée, j’entendis celle-ci hurler au secours. Alors Je tourne la poignée, tire la chevillette et pénètre dans la chambre en un éclair.
Le loup voulait manger votre arrière grand-mère et moi aussi par la même occasion !
Tout en courant autour de la table, je criai au loup de choisir un autre repas que j’allais confectionner exprès pour lui et qui aurait certainement meilleur goût que grand-mère et moi.
Le loup s’arrêta, réfléchit et acquiesça.
Bonne idée, ma petite, au fourneau, ordonna-t-il.
Ma mamie et moi-même lui avons alors confectionné un fabuleux ragoût de cochon qui lui rappelait de très bons souvenirs !
Finalement, les chasseurs avaient bien tort : un loup n’est pas aussi méchant qu’on le dit, il faut juste savoir l’apprivoiser !

Illustration : Le Petit Chaperon rouge par Georges Méliès. France, 1901. Dessin sur papier en couleurs pour le décor du 8e tableau : "L’Apothéose". (20 x 29 cm).
Paris, BIFI, Bibliothèque du Film © ADAGP Paris 2001.